BFMTV

Ukraine: la France suspend sa coopération militaire avec la Russie

Des rafales utilisés dans l'opération Serval au Mali (illustration).

Des rafales utilisés dans l'opération Serval au Mali (illustration). - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Jean-Yves Le Drian a annoncé vendredi que la France avait suspendu ses exercices militaires conjoints avec la Russie. En outre, des avions de combat français pourraient être envoyés au-dessus des pays Baltes. Objectif: surveiller la Russie après le rattachement décrié de la Crimée.

Dans le bras de fer ukrainien qui oppose désormais la Russie aux puissances occidentales, la France entend semble-t-il jouer un rôle de premier rang. Ainsi le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian a annoncé vendredi depuis Tallin, en Estonie, que la France avait "suspendu la plupart de ses activités de coopération militaire avec la Russie". Concrètement, cela concerne les exercices militaires conjoints, rapporte Reuters.

Un peu plus tôt, l'entourage du ministre de la Défense avait indiqué que la France allait proposer aux pays Baltes et à la Pologne, pays limitrophes avec la Russie, d'envoyer 4 avions de combat français (Rafale et Mirage 2000) pour renforcer la surveillance aérienne au-dessus de ces pays, confirmant une information du Journal du dimanche (JDD).

Des avions de combats français comme "police du ciel" balte

Objectif: rassurer "baltes et polonais, voisins de la Russie, dans le cadre de la crise en Ukraine", a-t-on ajouté de même source, en soulignant que l'Otan assurait depuis 2004 la protection de l'espace des Baltes. "C'est une mission de 'police du ciel'", a-t-on expliqué.

Jusqu'en mai, ce sont les Etats-Unis qui assurent cette mission. Avec la crise ukrainienne, ils ont porté de quatre à dix le nombre d'avions qui y sont dévolus. Ensuite, la Pologne, membre de l'Otan, prendra la relève. C'est dans ce contexte que Paris propose son aide. "C'est la réassurance de mise à disposition d'avions français, si l'Otan le décide et si les Polonais en ont besoin", a-t-on souligné dans l'entourage de Jean-Yves Le Drian.

S. C. avec AFP