BFMTV

Rumeurs et spéculations autour de la santé de Vladimir Poutine

Vladimir Poutine a annulé deux déplacements cette semaine.

Vladimir Poutine a annulé deux déplacements cette semaine. - Serguei Karphukin - AFP

Absent de la vie publique depuis une semaine, annulant même sa participation à des événements annoncés, la santé de l'omnipotent président russe suscite de nombreuses interrogations.

Vladimir Poutine, un mythe qui s'entretient. Le président russe n'a pas hésité à s'afficher en aventurier lors d'une partie de pêche en rivière, torse nu avec un cheval ou même en soignant un tigre. Mais voilà, depuis une semaine, celui qui dirige la Russie d'une main de fer n'est plus apparu publiquement. De quoi alimenter les rumeurs sur sa santé.

La dernière apparition publique de Vladimir Poutine remonte au 5 mars dernier. Ce jour-là, il a reçu le Premier ministre italien, Matteo Renzi, venus chercher le soutien de Moscou dans le dossier libyen. Depuis, silence radio du côté du Kremlin. 

Deux voyages annulés

Les rumeurs et les spéculations sur l'état de santé du président russe se sont renforcés alors que ce dernier a annulé son voyage au Kazakhstan et la signature d'un accord sur le renforcement de la coopération de l'Ossetie du Sud, république séparatistes géorgienne. Deux rendez-vous qui devaient se dérouler cette semaine. 

Par ailleurs, Vladimir Poutine a également décliné l'invitation à une réunion annuelle des services secrets russes, "en raison d'un agenda très chargé", a tenté pourtant de justifier Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin.

"Casser la main" de son interlocuteur

Déjà en 2012, l'état de santé de Vladimir Poutine était sujet à de nombreuses interrogations. Pendant un mois, le président russe s'était fait discret, annulant rencontres internationales ou en apparaissant en public en boitant. A l'époque, le Kremlin expliquait qu'une ancienne blessure à la colonne vertébrale s'était aggravée après un vol en deltaplane.

Aujourd'hui, au cour d'une interview à la radio Echo de Moscou, le porte-parole a assuré que Vladimir Poutine, 62 ans, était "tout à fait en bonne santé". Usant même de tout l'attirail du mythe Poutine, assurant que la poignée de main de Vladimir Poutine lui permettait de "casser la main" de son interlocuteur, reprenant une expression courante en Russie. 

"Quand le soleil apparaît et que ça commence à sentir le printemps, les gens commencent à délirer", a expliqué Dmitri Peskov, cité par l'agence de presse TASS. Et comme pour prendre de court les détracteurs, Vladimir Poutine a annoncé ce jeudi qu'il participerait aux cérémonies de commémoration du centenaire du génocide arménien organisées le 24 avril à Erevan.

J.C. avec AFP