BFMTV

Pakistan: un couple tué par sa famille opposée au mariage

Une adolescente pakistanaise et son époux ont été tués par des membres de leur famille opposés à leur mariage (Photo d'illustration).

Une adolescente pakistanaise et son époux ont été tués par des membres de leur famille opposés à leur mariage (Photo d'illustration). - -

Une adolescente pakistanaise et son époux ont été tués par des membres de leur famille opposés à leur mariage dans une localité retirée dans l'est du Pakistan. Les suspects ont été écroués.

Maafia Bibi n'avait que 17 ans, et son mari Muhammad Sajjad, 31 ans. Jeudi soir, ils ont été tués à coups de couteau par le père de la jeune fille en personne, ses deux oncles, son grand-père et sa mère, au sein du domicile familial. Les faits se sont déroulés dans un village rattaché à la ville de Daska, à 162 kilomètres à l'est de la capitale pakistanaise Islamabad. Quatre des assassins présumés ont été placés en détention préventive, selon le quotidien pakistanais The Nation.

"Les parents de Maafia Bibi ont invité le couple chez eux pour régler leur différend, mais ils ont alors frappé les deux avec un couteau particulièrement bien aiguisé, les tuant tous les deux", a confirmé le chef de la police locale Gohar Nafees.

Motif de ce crime atroce? L'union des deux jeunes gens le 18 juin dernier, que la famille n'a pas acceptée. Devant la police, ils ont reconnu les faits. Ils ont déclaré qu'ils avaient agi "au nom de l'honneur" parce qu'ils s'étaient "sentis insultés", a indiqué le chef de la police, Muhammad Sajjad étant déjà marié avec une autre femme.

Ils se sentaient "insultés" par ce mariage

Ces assassinats surviennent un mois après qu'une femme enceinte a été battue à mort avec des briques par des membres de sa propre famille, qui lui reprochaient d'avoir épousé l'homme qu'elle avait elle-même choisi. De nombreuses femmes pakistanaises n'ont pas leur mot à dire quant à leur mariage, et une désobéissance éventuelle est considérée comme apportant la honte sur toute la famille.

L'année dernière, 869 femmes ont été tuées au Pakistan lors de prétendus "crimes d'honneur", selon la Commission des droits de l'homme du Pakistan, un organisme indépendant. La plupart du temps, les auteurs de ces faits ne sont pas poursuivis par la justice.

M. R. et A. G. avec AFP