BFMTV

Népal: "on est toujours sans nouvelles de 160 Français", affirme l'ambassadrice de France

Martine Bassereau, ambassadrice de France au Népal, sur BFMTV vendredi matin.

Martine Bassereau, ambassadrice de France au Népal, sur BFMTV vendredi matin. - BFMTV

Martine Bassereau, ambassadrice de France au Népal, indique sur BFMTV être sans nouvelles de 160 Français, après le séisme survenu la semaine dernière.

Après le terrible séisme survenu au Népal qui a fait plus de 6.200 morts, on reste sans nouvelles de 160 Français, affirme l'ambassadrice de France à Katmandou sur BFMTV. Auparavant, le chiffre s'élevait à 163 Français. "Ces trois personnes se sont manifestées soit par leur famille, soit par leurs amis, auprès du centre de crise à Paris", affirme Martine Bassereau.

Quant aux 160 Français toujours injoignables, "cela peut s'expliquer par l'absence de réseau téléphonique", selon la région où ils se trouvent, explique l'ambassadrice. "Mais on sait aussi que certains ont également choisi de quitter le Népal, notamment pour l'Inde, sans nous prévenir", ajoute-t-elle. Elle lance donc un appel aux Français qui ne se seraient pas encore manifestés: "signalez-vous auprès de vos familles, dites-leur si vous êtes blessé". Et de rappeler que "la porte de l'ambassade est en permanence ouverte".

Il pourrait y avoir "d'autres victimes" françaises

Certains rescapés ont regretté le manque d'accueil de l'ambassade après le séisme. "A aucun moment nous n'avons rejeté quelqu'un", se défend Martine Bassereau. "Le premier jour, nous avons reçu des Français devant la porte de l'ambassade, car le bâtiment n'était pas sûr".

Jeudi soir, plus de 300 rescapés français ont été rapatriés à Paris par deux vols spéciaux. 206 d'entre eux ont été accueillis par Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères. Des blessés ont été évacués par le Samu sur des civières. Une vingtaine de personnes ont été hospitalisées. Selon le quai d'Orsay, "d'autres victimes sont malheureusement à craindre".

A. K.