BFMTV

Japon: au moins 16 morts après des pluies diluviennes

Une vingtaine de morts supplémentaires sont à redouter, selon le dernier bilan livré par les autorités et alors que de nouvelles précipitations sont attendues.

Au moins 16 personnes sont mortes et le bilan pourrait s'élever avec une vingtaine de décès présumés dans l'ouest du Japon où des pluies diluviennes ont entraîné des inondations et des glissements de terrain, ont rapporté ce dimanche les médias japonais.

Les inondations dans la région de Kumamoto, située sur l'île de Kyushu, au sud-ouest du pays, ont détruit des maisons, emporté des véhicules et provoqué l'effondrement de ponts, laissant de nombreuses villes sous les flots et certains habitants coupés du monde.

Outre les seize personnes décédées, la chaîne de télévision publique NHK a fait état d'une vingtaine de personnes en "arrêt cardio-respiratoire", un terme généralement utilisé au Japon pour annoncer la mort d'une personne, avant qu'elle ne soit confirmée par les médecins Parmi elles figurent 14 résidents d'une maison de retraite inondée samedi par une rivière toute proche qui est sortie de son lit. Les responsables de la région et des municipalités affectées par la catastrophe naturelle n'étaient pas en mesure dimanche matin de confirmer les décès rapportés par les médias.

Une dizaine de disparus, 200.000 déplacés

Une dizaine de personnes sont également portées disparues à la suite de ces intempéries alors que plus de 200.000 personnes ont reçu l'ordre d'évacuer.

"Nous ferons tout notre possible pour empêcher la propagation du coronavirus et rendre la vie aussi confortable que possible à ceux qui ont été contraints de quitter leur domicile", a déclaré Ryota Takeda, le ministre de la Gestion des catastrophes après s'être rendu dans un gymnase de la ville de Hitoyoshi où 600 habitants sont hébergés.

Dimanche matin, les précipitations avaient baissé en intensité à Kumamoto mais de nombreux habitants de la région demeuraient coupés du monde en raison des importants dégâts provoqués par ces intempéries. Des équipes de secours et des soldats de Forces d'autodéfense ont déployé des hélicoptères et des bateaux pour retrouver des personnes disparues et venir au secours d'habitants bloqués dans leurs maisons.

Dimanche soir, de nouvelles précipitations sont attendues dans la région. Un immense signe "SOS" a été créé sur le terrain d'une école élémentaire désaffectée de la ville de Yatsushiro, où une dizaine de personnes faisaient de grands signes en direction des hélicoptères des médias et des secours, à l'aide de serviettes blanches et de parapluies.

Jé. M. avec AFP