BFMTV

Des milliers de chats destinés à être mangés au Vietnam découverts

Des milliers de chats entassés dans des caisses ont été retrouvés à l'arrière d'un camion, mardi 27 janvier, par les autorités vietnamiennes.

Des milliers de chats entassés dans des caisses ont été retrouvés à l'arrière d'un camion, mardi 27 janvier, par les autorités vietnamiennes. - STR - AFP

VIDEO - Des milliers de chats destinés à être mangés dans des restaurants vietnamiens ont été découverts mardi par les autorités. Le trafic de chats et de chiens pour la consommation est fréquent en Chine, Vietnam, Thaïlande ou Laos.

Entassés vivants dans des caisses à l'arrière d'un camion, plusieurs milliers de chats importés illégalement de Chine ont été découverts mardi par la police vietnamienne. Les animaux étaient destinés à la consommation, leur viande étant prisée au Vietnam.

La viande de chat, connu localement sous le nom de "petit tigre", est populaire au Vietnam bien que sa consommation soit officiellement interdite.

Trois tonnes de chats 

Le conducteur du camion, arrêté mardi avec quelque trois tonnes de chats vivants à son bord, a avoué les avoir achetés dans la province de Quang Ninh, frontalière de la Chine. Les chats étaient destinés "à la consommation" dans les restaurants de Hanoï, a expliqué la police.

Des dizaines de restaurants servent de la viande de chat à Hanoï, où il est rare de voir les félins adoptés dans les rues car leurs propriétaires craignent qu'ils ne soient volés et vendus aux restaurateurs.

Que faire des chats? 

"Nous ne savons pas encore quoi faire avec eux en raison de leur très grand nombre", a confié un policier, ajoutant que la loi vietnamienne exige la destruction de tous les produits de contrebande.

Le manque de chats, mais aussi de chiens, dont la viande est également appréciée au Vietnam, conduit à des trafics d'animaux depuis des pays voisins comme la Chine, la Thaïlande ou le Laos.

Quatre millions de chats mangés par an en Chine 

Déjà, en janvier 2013, un millier de chats assoiffés et affamés ont été découverts à l'arrière d'un camion accidenté, en Chine. Les félins devaient être vendus à des restaurants chinois pour être mangés, là aussi. 

Des habitants de Changsha, la capitale de la province du Hunan, avaient alors réussi à sauver les chats, alertés par la police sur Weibo, le Twitter chinois. Une association avait réussi, après de longues négociations, à racheter (et donc sauver) les chats au vendeur. Près de quatre millions de chats seraient mangés en Chine chaque année.

Marc Pédeau avec AFP