BFMTV

L'heure "n'est pas au dialogue" avec Pyongyang, estime la Maison Blanche

La porte-parole de la présidence américaine, Sarah Huckabee Sanders, le 2 octobre 2017

La porte-parole de la présidence américaine, Sarah Huckabee Sanders, le 2 octobre 2017 - Mandel Ngan-AFP

La Maison Blanche a estimé ce lundi que l'heure n'était "pas au dialogue" avec la Corée du Nord, tout en assurant que le secrétaire d'État américain Rex Tillerson conservait la confiance du président Donald Trump après avoir évoqué des "canaux de communication" ouverts avec Pyongyang.

"Il y a trois Américains détenus en Corée du Nord", "ce serait pour nous la seule raison d'avoir des discussions avec eux pour l'instant", a déclaré à la presse la porte-parole de la présidence, Sarah Huckabee Sanders.

"Il y a une différence entre dialoguer et exercer des pressions diplomatiques", a-t-elle ajouté. Donald Trump avait jugé dimanche que Rex Tillerson perdait son temps à négocier.
C.H.A. avec AFP