BFMTV

Essai nucléaire en Corée du Nord: quelles différences entre la bombe H et la bombe A?

Neuf pays détiennent l'arme atomique

Neuf pays détiennent l'arme atomique - DOE / AFP

La Corée du Nord a affirmé dimanche avoir testé une bombe H, également appelée bombe à hydrogène. Une technologie que peu de pays possèdent aujourd'hui.

L’inquiétude de la communauté internationale s'est renforcée dimanche après le nouvel essai nucléaire mené par la Corée du Nord. Un sixième test d’autant plus préoccupant qu’il s’agirait selon Pyongyang d’une bombe "H", également appelée bombe à hydrogène ou bombe thermonucléaire. En clair, d’une arme nucléaire dont la puissance n’a pas d’égal.

La bombe H est en effet bien plus puissante que la bombe "A". Cette dernière a pourtant été à l’origine de la mort d’environ 300.000 personnes après avoir été utilisée à deux reprises par les États-Unis pour bombarder les villes d’Hiroshima et Nagasaki, en 1945.

Les différences entre bombe A et bombe H

La bombe A se base uniquement sur la technique de fission nucléaire qui consiste à "casser" des atomes lourds, d’uranium ou de plutonium notamment. Mais la bombe A est également connue comme "le pétard mouillé" ou "l’allumette géante" qui déclenche la bombe H.

Et pour cause, la bombe H est une bombe à fission-fusion nucléaire. Créée dans les années 1950, son explosion, qui se déroule en deux temps, répond à une réaction en chaîne. D’abord, la première explosion correspond à une fission nucléaire classique. La hausse des températures et la quantité d’énergie libérée vont ensuite déclencher la seconde explosion: la fusion nucléaire. On parle "d’assemblage des atomes". L’énergie produite est alors supérieure aux températures et aux pressions se trouvant au cœur du soleil.

La Corée du Nord a testé à plusieurs reprises la bombe A depuis 2006. En janvier 2016, Pyongyang avait également annoncé avoir réussi un test avec une bombe H "miniaturisée", suscitant le scepticisme des experts.

Neuf pays détenteurs de l'arme atomique

Mais cette fois, les secousses ressenties après l’essai nucléaire de dimanche ont été cinq à six fois plus importantes que celles provoquées par le dernier test en septembre dernier. Séoul estime la puissance de cette bombe à 50 kilotonnes. À titre de comparaison, la bombe larguée sur Hiroshima en 1945 était d’environ 15 kilotonnes.

Au total, neuf pays disposent de l'arme atomique. Outre la Corée du Nord, les États-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni, l'Inde, le Pakistan et Israël (même si ce dernier refuse toujours de le reconnaître) composent le club des puissances nucléaires.

Paul Louis