BFMTV

Corée du Nord: Rodman demande à son "ami" de libérer un Américain

Le dictateur Nord-coréen Kim Jung-Un et la star à la retraite du basket américain Dennis Rodman ont assisté à un match de basket, le 28 février 2013 à Pyongyang

Le dictateur Nord-coréen Kim Jung-Un et la star à la retraite du basket américain Dennis Rodman ont assisté à un match de basket, le 28 février 2013 à Pyongyang - -

L'ancienne vedette du basket américain a appelé mardi le dirigeant Kim Jong-un à libérer un Américain condamné la semaine passée par Pyongyang à 15 ans de camp de travail.

Le redouté leader de la Corée du Nord va-t-il céder à la demande de "son ami pour la vie" l'ancien basketteur Dennis Rodman? En effet, ce dernier a appelé mardi Kim Jong-un à libérer un Américain condamné la semaine passée par Pyongyang à 15 ans de camp de travail.

"J'en appelle au Leader Suprême de Corée du Nord, ou à Kim, comme je l'appelle, de me faire une faveur et de libérer Kenneth Bae", a demandé Rodman sur son compte Twitter.

I'm calling on the Supreme Leader of North Korea or as I call him "Kim", to do me a solid and cut Kenneth Bae loose.
— Dennis Rodman (@dennisrodman) 7 mai 2013

Rodman, le seul Américain à avoir rencontré Kim Jong-un

Kenneth Bae, dont le nom coréen est Pae Jun-ho, a été condamné à 15 ans de travaux forcés pour avoir entretenu de l'animosité contre la République populaire démocratique de Corée et tenté de renverser le régime.

La Corée du Nord a déjà dit qu'elle n'était pas intéressée par le fait de rencontrer un éventuel émissaire qui agirait pour la libération de Kenneth Bae. Les anciens présidents Bill Clinton et Jimmy Carter s'étaient par le passé rendus en Corée du Nord pour faciliter les libérations de ressortissants américains.

Dennis Rodman est devenu en février le seul Américain à avoir rencontré le jeune dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, qui a succédé à son père fin 2011.


A LIRE AUSSI:

>> Kim Jong-un et Dennis Rodman, "amis pour la vie"

M.G. avec AFP