BFMTV

Un bébé déclaré mort ressuscite après avoir passé la nuit à la morgue

Le médecin qui avait déclaré la mort de l'enfant avait assuré que son coeur ne battait plus

Le médecin qui avait déclaré la mort de l'enfant avait assuré que son coeur ne battait plus - Loïc Venance-AFP

Le nourrisson chinois avait été déclaré mort et placé à la morgue, où il avait passé la nuit dans une armoire frigorifiée à -12 degrés. Mais le lendemain matin, ce nouveau-né d'à peine un mois s'est mis à crier.

C'est un miracle. Après avoir été déclaré mort et avoir passé une nuit dans une morgue frigorifiée, un nourrisson chinois a soudainement donné des signes de vie. Il était sur le point d'être incinéré.

Les employés d'une agence de pompes funèbres de la province du Zhejiang, dans l'est du pays, "s'apprêtaient vendredi à effectuer la crémation du corps du nourrisson, quand celui-ci a commencé tout à coup à émettre des gémissements", a indiqué une chaîne de télévision locale sur les réseaux sociaux.

Une quinzaine d'heures dans une armoire frigorifiée

L'enfant avait pourtant été déclaré mort la veille et avait passé une quinzaine d'heures dans une armoire frigorifiée de la morgue, à une température approchant -12 degrés. Le père et les secours ont immédiatement été prévenus et le nourrisson a été hospitalisé en soins intensifs.

L'histoire a été abondamment reprise en plein week-end du Nouvel an lunaire par les médias chinois et largement partagé sur les réseaux sociaux. "C'est la première fois que je vois un tel cas, c'est un véritable miracle", a déclaré un médecin de l'hôpital où le bébé était né.

Un docteur assure que son cœur ne bat plus

Après sa naissance prématurée début janvier, l'enfant avait passé vingt-trois jours en couveuse puis avait été retiré de l'hôpital par son père pour le ramener à la maison à l'occasion du début de l'année du Singe. Mais son état s'était dégradé deux jours plus tard. Le bébé avait été ramené le visage bleu aux urgences, où il a finalement été déclaré mort jeudi dernier, un docteur assurant que son cœur ne battait plus.

Avant qu'il ne soit déposé dans l'armoire frigorifiée, le père avait emmailloté le corps de son fils dans deux couches de vêtements, puis dans un sac épais, ce qui lui a peut-être sauvé la vie. Malgré ce miracle, les médecins restent réservés sur les chances de récupération du bébé.

C.H.A. avec AFP