BFMTV

Tibet: des dizaines de blessés après des manifestations

BFMTV

Violences au Tibet. Des policiers chinois ont ouvert le feu sur des manifestants, faisant 60 blessés, selon des ONG qui dénoncent une répression accrue contre les Tibétains dans la région.

Les protestataires s'étaient rassemblés dimanche dans le district de Biru pour exiger la libération d'un homme détenu pour avoir refusé de hisser un drapeau de la Chine, a relaté l'organisation Free Tibet. "Les forces de sécurité ont commencé à frapper les Tibétains, faisant des blessés, puis ont fait usage de gaz lacrymogènes et ont tiré à l'aveugle dans la foule", a poursuivi l'ONG basée au Royaume-Uni.

Au moins deux manifestants sont dans un état critique, a précisé l'organisation de défense des Tibétains, un troisième souffrant d'une fracture du fémur et un autre étant blessé à la mâchoire.

Une autre ONG, Campagne internationale pour le Tibet (ICT), a souligné qu'il n'était pas certain que les forces de l'ordre aient tiré à balles réelles sur les manifestants, mais a confirmé les blessures. Un policier du bureau de la sécurité publique de Biru a démenti tout incident. "Il n'y a eu ni manifestation, ni blessés", a-t-il assuré par téléphone.

Free Tibet et ICT ont affirmé avoir récemment constaté une répression et des violences accrues de la police dans les zones tibétaines chinoises.

V.D. avec AFP