BFMTV
Chine

Taïwan: l'ambassade de Chine en France remercie Jean-Luc Mélenchon pour son soutien

Capture d'écran du tweet de l'ambassade de Chine saluant les propos de Jean-Luc Mélenchon.

Capture d'écran du tweet de l'ambassade de Chine saluant les propos de Jean-Luc Mélenchon. - Capture d'écran Twitter

Dans une note de blog dédiée à la crise qui oppose Taïwan à la Chine, le leader insoumis a déclaré que "Taïwan est une composante à part entière de la Chine".

Dans un tweet publié jeudi dans la soirée, l'ambassade de Chine en France a dit "merci" à Jean-Luc Mélenchon. La représentation de Pékin à Paris a tenu à saluer le "soutien constant à la politique d'une seule Chine" défendue par le leader insoumis.

Cette déclaration intervient alors que Pékin procède à d'importantes manoeuvres militaires dans le détroit de Taiwan, en lien avec la visite de la présidente de la Chambre américaine des représentants Nancy Pelosi sur l'île en début de semaine.

"Les Chinois règleront le problème entre eux"

Ce déplacement a suscité l'ire de la Chine continentale, qui considère que Taiwan, dirigé par un gouvernement indépendant depuis 1949, a pour destinée de revenir sous son giron pour constituer une seule Chine unifiée. Une position qu'a épousé dans un long billet de blog publié jeudi Jean-Luc Mélenchon.

"Taïwan est un sujet tendu depuis la libération de la Chine. Mais, pour les Français depuis 1965 et le général de Gaulle, il n’y a qu'une seule Chine. Elle siège au Conseil de sécurité. Taïwan est une composante à part entière de la Chine", a écrit le leader insoumis.

La France possède néanmoins une représentation diplomatique officieuse sur l'île - un bureau de représentation - avec un directeur installé à Taipei. Quant à une possible invasion chinoise de Taïwan, Jean-Luc Mélenchon écrit: "chacun s’en tient à une volonté de coexistence pacifique, en attendant mieux. Quoi? Les Chinois régleront le problème entre eux. Il n’y a pas d’autre issue raisonnable possible".

Critiques à gauche

Sur la scène politique, les réactions face au tweet de remerciement de l'ambassade de Chine ne se sont pas faites attendre. La députée européenne issue du camp présidentiel Nathalie Loiseau a indiqué: "On a les alliés qu'on mérite."

Même parmi les alliés de la France insoumise, le malaise est palpable. Le député européen écologiste David Cormand a déclaré, toujours sur Twitter: "Pas en mon nom. Le cynisme de la diversion qui consiste à faire passer les bourreaux pour des victimes, c'est l'éternelle dialectique des dictateurs et la justification de leur barbarie. La Chine est une dictature. Les Taïwanais sont libres de disposer d’eux-mêmes."

Jules Fresard