BFMTV

Hollande en Chine et l'épineuse question des droits de l'Homme

François Hollande a entamé jeudi en Chine une visite de 37 heures dont les enjeux sont tant politiques qu'économiques.

François Hollande a entamé jeudi en Chine une visite de 37 heures dont les enjeux sont tant politiques qu'économiques. - -

Oeuvrer au renforcement de relations franco-chinoises, tant politiques qu'économiques tout en se faisant le défenseur des droits de l'Homme, François Hollande n'est pas le premier président de la République confronté au problème.

François Hollande a entamé jeudi en Chine une visite de 37 heures marquée par une double priorité: "rééquilibrer" les échanges commerciaux qui accusent un déficit "inacceptable" au détriment de la France et nouer une relation personnelle avec la nouvelle direction chinoise.

Et au milieu, les droits de l'homme

Mais en plus de ce programme déjà chargé, il reste à aborder l'épineuse question des droits de l’Homme, François Hollande ayant promis de le faire. Parmi les sujets qui fâchent, le non-respect par Pékin de l'autonomie du Tibet, les immolations de moines tibétains et l'emprisonnement du Prix Nobel de la paix Liu Xiaobo, un intellectuel emprisonné depuis 2009 pour avoir rédigé une charte sur la démocratie.

En 2008, lorsque Nicolas Sarkozy avait annoncé qu'il assisterait aux Jeux olympiques de Pékin, l'actuel président était très critique vis-à-vis de son prédécesseur, l'accusant notamment "d'oublier" les droits de l'homme.


A LIRE AUSSI:

>> Hollande veut "rééquilibrer le commerce extérieur" avec la Chine

>> Hollande en Chine: la charcuterie au menu des discussions

>> Hollande en Chine: qui l'accompagne?

A VOIR AUSSI:

>> Qui connaît François Hollande en Chine?

>> Hollande en Chine, une visite aux enjeux multiples

D. N. avec Romain Zlatanovic