BFMTV

Chine : Xi Jinping, nouveau "grand timonier"

Les membres du Comité permanent du bureau politique.

Les membres du Comité permanent du bureau politique. - -

Le nouveau président de la Chine a été intronisé ce jeudi, en clôture du 18e congrès du parti. Il va devoir relever de nombreux défis dans une chine en pleine mutation et gangrénée par la corruption.

Xi Jinping a succédé jeudi à Hu Jintao à la tête du Parti communiste chinois et donc de la Chine, puissance mondiale autoritaire en pleine mutation. Un géant économique et politique que cet homme d'appareil devra réformer et assainir de la corruption galopante qui le menace.

>> A lire aussi : Xi Jinping, l'énigmatique successeur de Hu Jintao

De "graves défis"

Xi, 59 ans, est apparu devant la presse internationale à la tête du nouveau collectif de sept personnes qui présidera aux destinées de la Chine pour les cinq à dix années à venir. Sous les crépitements des flashs, Xi Jinping a grimpé sur la scène du palais du peuple, suivi des nouvelles figures qui vont former le "Saint des Saints" du pouvoir, le comité permanent du bureau politique.

L'air grave mais souriant, après avoir présenté ses collègues, Xi Jinping s'est lancé dans un bref discours dans lequel il a reconnu que la nouvelle équipe faisait face à d'"énormes responsabilités" et que le Parti était confronté à de "graves défis", dont la corruption.

Un style nouveau qui plaît aux internautes

Rompant avec la tradition, Xi Jinping n'a fait aucune référence à ses prédécesseurs ni aux poncifs en vigueur, ce qui a réjoui une partie des internautes chinois : "Ça faisait longtemps qu'on attendait des propos aussi directs et pas un discours officiel rigide et compassé", a réagi l'un deux.

L'apparition au grand jour de la nouvelle direction du parti unique, au pouvoir depuis 1949, met un point final aux travaux du 18e congrès, alourdi par des affaires de corruption et d'abus de pouvoir dans la nomenklatura. Le nouveau comité central, 205 dignitaires élus mercredi par les congressistes, a désigné un nouveau bureau politique de 25 membres, dont deux femmes.

Marion Perrot et D. N. avec AFP