BFMTV

Angela Merkel assure aller "très bien", au lendemain de sa crise de tremblements

La chancelière allemande Angela Merkel a de nouveau été prise de tremblements ce jeudi durant une cérémonie officielle.

La chancelière allemande Angela Merkel a de nouveau été prise de tremblements ce jeudi durant une cérémonie officielle. - Reuters TV

La chancelière a assuré mercredi se sentir "merveilleusement bien" et conseillé de boire "moins de café et plus d'eau" quand il fait chaud.

Angela Merkel a assuré mercredi aller "très bien", au lendemain d'une spectaculaire crise de tremblements durant une cérémonie officielle. "Je vais très bien", a assuré la chancelière durant un échange avec des jeunes, organisé à Goslar (Basse-Saxe).

"Merveilleusement bien"

Un peu plus tôt, elle avait répondu à un journaliste qui lui demandait comment elle se sentait : "Merveilleusement bien. C'est intéressant d'être ici", selon des propos rapportés par l'agence DPA.

La veille, la chancelière, qui aura 65 ans le mois prochain, avait été prise de tremblements durant une cérémonie officielle avec le nouveau président ukrainien, Volodymyr Zelensky.

"J'ai bu au moins trois verres d'eau, c'est ce qui m'a manifestement manqué et à présent je me sens très bien", avait-elle expliqué une heure après, durant une conférence de presse avec le dirigeant ukrainien.

"Il faut boire moins de café et plus d'eau"

Mercredi, durant le dialogue avec les jeunes, un verre d'eau était posé à son pupitre. Elle a plaisanté au sujet de la chaleur, qui avoisine en Allemagne les 30 degrés : quand il fait chaud, "il faut boire moins de café et plus d'eau". 

La chancelière avait déjà fait un malaise en décembre 2014. Elle avait subi une baisse de tension durant une interview. L'enregistrement avait été brièvement interrompu, avant qu'elle reprenne ses esprits. Son entourage avait également expliqué que c'était lié à la déshydratation. A la tête d'une fragile coalition, Angela Merkel, au pouvoir depuis 2005, se retirera de la politique à la fin de son mandat, au plus tard en 2021.

dossier :

Angela Merkel

Salomé Vincendon avec AFP