BFMTV

Une tête d'affiche de Fox News virée pour avoir refusé de coucher avec son patron?

Gretchen Carlson le 12 juin 2014 à Beverly Hills, en Californie

Gretchen Carlson le 12 juin 2014 à Beverly Hills, en Californie - Rich Polk - AFP

Une présentatrice star de la chaîne de télévision américaine Fox News, Gretchen Carlson, a porté plainte mercredi contre son PDG. Elle l'accuse de l'avoir licenciée pour avoir simplement refusé ses avances.

Virée pour avoir refusé de coucher? Gretchen Carlson, présentatrice vedette de la chaîne de télévision américaine Fox News, dit avoir été victime d'un licenciement abusif. Elle estime avoir été débarquée le 23 juin dernier pour avoir refusé une relation sexuelle avec son patron. Elle accuse Roger Ailes, patron de la chaîne conservatrice, "d'un harcèlement permanent et grave à caractère sexuel".

"Ostracisée, marginalisée et rejetée"

Dans sa plainte déposée mercredi devant un tribunal fédéral du New Jersey, l'Américaine âgée de 50 ans, qui a remporté le concours de Miss Amérique en 1989, fait état depuis de nombreuses années d'un environnement de travail hostile. Et selon elle, le PDG "s'est vengé illégalement et a saboté sa carrière parce qu'elle a refusé ses avances à caractère sexuel". La plaignante a été "ostracisée, marginalisée et rejetée", Roger Ailes lui aurait fait comprendre que "ces 'problèmes' n'auraient pas existé et auraient pu être résolus si elle avait eu une relation sexuelle avec lui".

Pendant sept ans, celle qui a interviewé Barack Obama, George W. Bush ou l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair, a piloté l'émission matinale consacrée à l'actualité, en duo avec un autre animateur. Mais en 2013, elle se plaint à plusieurs reprises du comportement "sexiste et condescendant" de son partenaire. Pour toute réponse de la direction, elle se voit confier l'animation d'un programme moins populaire l'après-midi.

Un niveau de travail "décevant et faible"

De son côté, Roger Ailes, 76 ans, à la tête de Fox News depuis 1996 et ancien conseiller en communication de présidents américains républicains, qualifie ces propos de "diffamatoires" et justifie le licenciement de l'animatrice par le fait que "les audiences extrêmement basses de son émission plombaient celle des programmes de l'après-midi". Il évoque un niveau de travail "décevant et faible".

La maison mère de la chaîne 21st Century Fox assure, quant à elle, "prendre ces questions au sérieux" et annonce avoir "lancé un examen interne". Mais renouvelle tout de même sa "pleine confiance" au patron de Fox News, "qui a brillamment servi l'entreprise pendant plus de deux décennies".

Dix autres femmes victimes

Gretchen Carlson ne serait pas la seule à avoir été victime de harcèlement sexuel. Selon The Huffington Post, dix autres femmes auraient contacté ses avocats pour dénoncer les propos déplacés de Roger Ailes.

"Il m'a demandé de me retourner pour qu'il puisse voir mes fesses", se souvient l'une d'elles. Une autre témoigne: "Il m'a dit que lorsqu'il pensait à engager une femme, il se demandait s'il pourrait avoir des relations sexuelles avec elle. Si la réponse était oui, il la faisait passer devant la caméra."

C.H.A.