BFMTV

Présidentielle américaine: Oprah Winfrey assure ne pas être intéressée par 2020

Oprah Winfrey, le 7 janvier 2018, à la cérémonie des Golden Globes.

Oprah Winfrey, le 7 janvier 2018, à la cérémonie des Golden Globes. - Kevin Winter - Getty - AFP

Quelques jours après les très nombreuses spéculations sur sa potentielle candidature à la présidentielle américaine de 2020, l'animatrice vedette semble en écarter l'idée dans une interview.

La perspective d'une candidature d'Oprah Winfrey à la prochaine présidentielle américaine semble de dissiper. Alors que son vibrant discours le soir de la cérémonie des Golden Globes avait relancé les rumeurs d'une éventuelle ambition présidentielle de la vedette de la télévision américaine, âgée de 63 ans, celle-ci affirme ne "pas être intéressée" par cette échéance politique. 

En l'espace de quelques heures, médias et réseaux sociaux s'étaient mis à bruisser de cette rumeur, qui ne faisait pas sa première apparition: et si Oprah Winfrey était la candidate démocrate en 2020, face à Donald Trump? 

"Ce n'est pas dans mon ADN"

L'intéressée elle-même avait pris soin d'alimenter le mystère, à coup de déclarations ambigües. Par ailleurs, au lendemain de son discours aux Golden Globes, deux proches de l'animatrice avaient assuré à CNN qu'Oprah Winfrey "songeait activement" à se présenter.

Mais dans une interview au magazine Instyle, l'animatrice, considérée comme l'une des femmes les plus influentes du monde, semble refermer la porte.

"C'est quelque chose qui ne m'intéresse pas", y assure-t-elle. "Je n'ai pas l'ADN pour". "J'ai rencontré l'autre jour quelqu'un qui a offert de m'aider pour faire campagne. Ce n'est pas pour moi. J'ai toujours eu confiance en moi pour savoir ce que je pourrais faire, et ce que je ne pourrais pas", peut-on encore lire.

Interrogé sur une possible candidature "Oprah 2020", début janvier, Donald Trump avait dit ne pas croire à ce scénario. "Je la connais très bien(...) Je l'aime bien", avait ainsi affirmé le président américain. "Je ne pense pas qu'elle sera candidate", avait-t-il ajouté dans un sourire, tout en estimant qu'il la "battrait", en cas de duel. 

Adrienne Sigel