BFMTV

Donald Trump persuadé qu'Oprah Winfrey ne sera pas candidate à la présidentielle de 2020

Donald Trump à la Maison Blanche, le 9 janvier.

Donald Trump à la Maison Blanche, le 9 janvier. - Jim Watson - AFP

Le président américain ne croit pas aux spéculations autour d'une possible candidature de la présentatrice vedette de la télévision à la prochaine élection présidentielle.

Il ne s'imagine pas partager l'affiche de l'élection présidentielle de 2020 avec Oprah Winfrey. Interrogé mardi, pendant une réunion à la Maison Blanche, sur la possibilité que la présentatrice vedette de la télévision américaine se porte candidate dans deux ans sous l'étiquette démocrate, Donald Trump s'est dit convaincu qu'elle ne se présenterait pas.

"Je la connais très bien(...) Je l'aime bien", a affirmé le président américain. "Je ne pense pas qu'elle sera candidate", a-t-il ajouté dans un sourire, tout en estimant qu'il la "battrait".

"Oprah ça serait très fun. Je la connais très bien. Vous savez, j'étais dans l'une de ses dernières émissions. Elle a reçu Donald Trump! C'était avant que je fasse de la politique. Elle a reçu Donald Trump et sa famille, c'était très sympa!", s'est-il souvenu. 

Donald Trump évoque régulièrement les "sept années" qui lui restent au pouvoir et son équipe ne fait aucun mystère de sa volonté de se représenter en 2020, pour un second mandat. 

Un discours enflammé

Le discours d'Oprah Winfrey lors de la cérémonie des Golden Globes dimanche soir a ravivé les rumeurs, qui ne sont pas nouvelles, sur l'éventuelle candidature à la Maison Blanche de celle qui fut la première présentatrice noire à percer à la télévision et a bâti autour de son nom une véritable marque.

Devant un public enthousiaste, elle a fait le lien avec deux héroïnes de la lutte pour les droits civiques aux Etats-Unis, Rosa Parks et Recy Taylor, et annoncé l'arrivée d'une "aube nouvelle" pour les femmes et les jeunes filles maltraitées par les hommes.

Beaucoup ont vu dans cette déclaration de neuf minutes un tournant dans la vie publique d'Oprah Winfrey, des réactions relayées avec enthousiasme par le tout Hollywood. 

Doute sur les intentions d'Oprah Winfrey

Interrogée dimanche immédiatement après son discours pour savoir si elle comptait ou non se présenter, elle a répondu ne pas y penser, selon plusieurs médias américains. En juin, après avoir cultivé l'ambiguïté sur le sujet, elle avait assuré qu'elle ne se présenterait jamais à aucun mandat politique.

Mais selon CNN, qui citait lundi deux personnes anonymes de son entourage, l'actrice de 63 ans "réfléchit sérieusement" à une candidature, à près de trois ans de l'échéance.

Un sondage publié en mars par l'institut Public Policy Polling donnait Oprah Winfrey gagnante en 2020 contre Donald Trump à 47% des suffrages contre 40% au président sortant.

Ironie de l'histoire, en 1999, alors qu'il évoquait sa possible candidature à la Maison Blanche, l'actuel président américain avait cité le nom de la présentatrice comme son premier choix pour le poste de vice-président. 

Adrienne Sigel avec AFP