BFMTV

La visite de Trump au Royaume-Uni aura lieu cette année, confirme Londres

Theresa May et Donald Trump à Davos, le 25 janvier 2018.

Theresa May et Donald Trump à Davos, le 25 janvier 2018. - Nicholas Kamm - AFP

Le président américain sera reçu au Royaume-Uni dans le courant de l'année.

Donald Trump se rendra au Royaume-Uni au cours de l'année 2018, a confirmé Londres ce jeudi à l'issue de la rencontre entre le président américain et la Première ministre britannique Theresa May à Davos, dans les Alpes suisses, au cours de laquelle ils ont vanté leur "excellente relation".

"La Première ministre et le président (américain) ont conclu leur rencontre en demandant à leurs services de travailler ensemble pour finaliser les détails de la visite du président au Royaume-Uni plus tard cette année", a déclaré un porte-parole de Downing Street à l'issue de la réunion, sans préciser si ce serait une visite d'Etat ou non.

La "relation spéciale" entre Washington et Londres a été mise à mal ces derniers mois par une longue série d'accrocs depuis l'arrivée au pouvoir du milliardaire américain.

Une visite qui divise

Le 12 janvier, Donald Trump avait annulé sa visite au Royaume-Uni destinée à inaugurer la nouvelle ambassade des États-Unis à Londres. Il avait justifié sa décision en critiquant l'emplacement de la nouvelle ambassade, mais plusieurs observateurs y avaient vu une manière d'éviter un déplacement lors duquel il risquait d'être accueilli par des manifestations hostiles.

Une visite d'État implique de nombreux honneurs, dont celui d'être reçu par la reine Elizabeth II à Buckingham Palace. Au Royaume-Uni, début 2017, cette invitation avait été critiquée et jugée prématurée, et près de 1,9 million de personnes ont signé une pétition réclamant qu'elle soit rétrogradée en simple visite.

Une relation "excellente"

Le président américain Donald Trump n'a pas tari d'éloges ce jeudi à Davos sur son "excellente relation" avec la Première ministre britannique, cherchant visiblement à tourner la page de ces mois de tensions. "Je pense que nous sommes sur la même longeur d'onde sur tous les plans", a-t-il dit à l'issue d'une rencontre bilatérale. 

"Il y a des gens qui n'y croient pas, mais je peux vous dire que j'ai un immense respect pour la Première ministre et le travail qu'elle fait", a encore déclaré Donald Trump. La cheffe du gouvernement britannique a renchéri dans la démonstration d'amitié.

A.S. avec AFP