BFMTV

L'Amérique en deuil pour les obsèques nationales de George H.W. Bush

Des vétérans et l'ancien chien guide de Goerge H.W. Bush près du cercueil de l'ancien président des Etats-Unis, le 4 décembre 2018 au Capitole à Washington.

Des vétérans et l'ancien chien guide de Goerge H.W. Bush près du cercueil de l'ancien président des Etats-Unis, le 4 décembre 2018 au Capitole à Washington. - Brendan Smialowski - AFP

Les funérailles du 41e président des Etats-Unis se dérouleront ce mercredi à la cathédrale de Washington. De nombreuses figures politiques et simples Américains sont venus lui rendre hommage ces derniers jours auprès de son cercueil exposé au Capitole.

Des milliers d'anonymes défilent depuis lundi soir devant la dépouille de l'ancien président américain George Herbert Walker Bush au Capitole. Donald et Melania Trump sont venus rendre un bref hommage dans la rotonde le soir même, après la cérémonie solennelle. Recueilli devant le cercueil, l'actuel président américain a fait un salut militaire puis le couple est reparti.

Le républicain George H. W. Bush avait fait savoir qu'il n'avait pas voté pour Donald Trump en 2016, l'homme d'affaires ayant eu des mots très durs contre ses fils. Mais l'actuel occupant de la Maison Blanche a tenu à lui rendre tous les honneurs, notamment en déployant le Boeing 747 présidentiel pour ramener sa dépouille à Washington DC lundi, et respecte fermement la ligne d'un discours respectueux

De nombreuses figures politiques, militaires et de simples Américains sont venus rendre hommage au 41e président des Etats-Unis ces derniers jours. Sont ainsi venus l'ancien secrétaire d'Etat Colin Powell ou encore l'ancien sénateur du Kansas Bob Dole. Celui-ci qui avait perdu l'investiture républicaine en 1988 face à George Bush et s'est fait aider mardi afin de se lever de son fauteuil roulant pour saluer le cercueil. Le chien guide du président décédé, Sully, a même fait une brève apparition au Capitole

Donald Trump et tous les ex-présidents américains encore en vie (Bill Clinton, Jimmy Carter, Barack Obama et George W. Bush) assisteront ce mercredi aux funérailles nationales. Le 41e président est salué, depuis sa mort vendredi dernier à 94 ans, comme une figure ayant su dépasser les lignes partisanes dans une Amérique qui se sent aujourd'hui divisée.

Angela Merkel, le prince Charles et Lech Walesa aux funérailles

Le Prince Charles, la chancelière allemande Angela Merkel, le roi de Jordanie Abdallah II et la reine Rania, le président polonais Andrzej Duda accompagné de Lech Walesa, ainsi que plusieurs autres dignitaires étrangers sont également attendus dans la Cathédrale de Washington. La France sera représentée par Hubert Védrine, ex-ministre des Affaires étrangères. La cérémonie doit débuter à 11h (17h à Paris). Fait notable, Donald Trump ne devrait pas prendre la parole.

"George H.W. Bush a mené une vie qui incarne ce que l'Amérique a vraiment d'extraordinaire", a toutefois écrit le président américain, dans un message adressé lundi au Congrès. "Résolu pendant la guerre, le président Bush avait été magnanime en temps de paix".

Issu d'une riche famille de Nouvelle-Angleterre, George Bush dirigea son pays de 1989 à 1993 durant la fin de la Guerre froide et pendant la première Guerre du Golfe. Puis il fut nettement battu en 1992 par Bill Clinton.

En cette journée de deuil national, la plupart des administrations et Wall Street seront fermés. Les votes au Congrès ainsi que les débats à la Cour suprême ont notamment été repoussés. Une telle trêve est rare dans une actualité politique américaine tendue, où domine un ton acerbe.

Avec AFP