BFMTV

"Je n'en ai rien à faire, et vous?": la veste de Melania Trump interpelle

Au dos du vêtement, le message "I really don't care, do u?" a fait réagir, alors que la Première dame américaine rendait visite à des enfants sans-papiers.

"Je m'en fiche complètement, et vous?": cette phrase d'apparence anodine fait des remous aux Etats-Unis. Et pour cause, elle était inscrite au dos de la veste qu'a portée Melania Trump jeudi, lorsqu'elle s'est rendue à la frontière mexicaine pour rencontrer des enfants sans-papiers. Curieux message vu le contexte, ce qui ne l'a pas empêchée de porter la même veste – de la marque Zara - à la sortie de l'avion, à son retour à Washington. Sa porte-parole a assuré qu'"il n'y avait pas de message caché" derrière cette inscription.

Pourtant, à en croire Donald Trump, il y avait bien un message à entendre. Le président américain a lui-même tweeté la signification: "c'est une référence aux fake news relayées par les médias. Melania a appris à quel point ils sont malhonnêtes, et désormais elle n'en a plus rien à faire!"

"Inexcusable, honteux"

Interrogé par le Washington Post, le spécialiste américain en immigration David Leopold exprime son incompréhension: "c'est se moquer des mères qui ont perdu leur enfant, c'est se moquer de ces bébés que l'on a entendu pleurer dans l'enregistrement", dit-il en référence à l'enregistrement de ces jeunes enfants en larmes après avoir été séparés de leurs parents migrants. "C'est inexcusable, c'est honteux". Constat partagé par une journaliste américaine, Parker Molloy, qui a créé en réaction le site "I really do care" ["Cela m'importe vraiment"] permettant de faire un don à une dizaine d'associations s'occupant d'enfants et de familles de migrants.

La polémique surprend d'autant plus que Melania Trump, ancienne mannequin, est loin d'être une débutante en ce qui concerne son apparence et ses choix vestimentaires. Mais le Washington Post rappelle ce précédent épisode de 2017, ce jour où elle avait accompagné son époux au Texas à la rencontre des victimes de l'ouragan Harvey: en montant dans l'avion, chacun avait remarqué qu'elle portait une paire d'escarpins. Elle avait finalement changé de chaussures dans l'avion, mais avait été fortement critiquée pour ce faux-pas.

A. K.