BFMTV

Washington accuse Pékin de se livrer à l'espionnage informatique

Le bâtiment du Pentagone, en janvier 2008.

Le bâtiment du Pentagone, en janvier 2008. - -

Samedi, le chef du Pentagone Chuck Hagel a accusé le gouvernement chinois d'"intrusions informatiques". Barack Obama doit aborder ce dossier brûlant avec son homologue chinois Xi Jinping dans une semaine.

Le chef du Pentagone, Chuck Hagel, a donné le ton. A une semaine d'un sommet entre le président américain Barack Obama et son homologue Xi Jinping, le secrétaire à la Défense a profité samedi d'un forum sur la sécurité en Asie pour accuser Pékin de se livrer à l'espionnage informatique.

"Les Etats-Unis ont exprimé leur inquiétude sur la menace grandissante des intrusions informatiques, dont une partie semble liée à l'armée et au gouvernement chinois", a déclaré Chuck Hagel, alors que son auditoire comprenait une délégation militaire chinoise.

Il a également rappelé que les coupes budgétaires qui frappent le Pentagone ne remettaient pas en cause le renforcement des moyens américains en Asie-Pacifique, qui visent à faire face à la montée en puissance militaire de la Chine.

Piratage de données du Pentagone

Les accusations de Chuck Hagel interviennent quelques jours après la révélation que des hackers chinois ont réussi à pénétrer des systèmes informatiques comprenant les données de nombreux systèmes d'armes américains.

Et début mai, un rapport du Pentagone au Congrès avait déjà dénoncé une vaste campagne d'espionnage informatique menée par Pékin pour tenter de collecter des renseignements sur les programmes de défense américains. Pékin a nié en bloc tous ces agissements.


A LIRE AUSSI:

>> Australie: le siège des services secrets piraté par des Chinois

M. T. avec AFP