BFMTV

USA: des ados ont le droit d'"aimer leurs seins" sur des bracelets

BFMTV

Les filles d'un collège de Pennsylvanie, aux Etats-Unis, pourront continuer à porter des bracelets proclamant qu'elles "aiment leurs seins", au nom de la lutte contre le cancer: la Cour Suprême a refusé lundi de se saisir d'une demande d'interdiction, sans donner d'explication.

La plus haute juridiction des Etats-Unis, en décidant de ne pas s'occuper d'histoire de "nénés", comme on peut traduire le slogan "I love boobies" inscrit sur les bracelets, a ainsi entériné une décision d'un tribunal d'appel autorisant leur port.

L'affaire, qui avait passionné le pays en son temps, avait commencé à l'automne 2010 quand deux collégiennes s'étaient vu interdire de porter, dans leur collège d'Easton, ces bracelets en silicone distribué par une association de lutte contre le cancer du sein, Keep a Breast Foundation.

Pour la direction de l'école, le message "J'aime les nénés" (avec un coeur pour 'aime') - "I love boobies" - était à double sens, dont un à contenu sexuel qui apparemment n'avait pas échappé aux garçons du collège, selon son argumentaire. Au nom de la liberté d'expression et soutenus par la grande association pour les libertés civiques UCLA, Brianna Hawk, Kayla Martinez et leurs parents avaient porté l'affaire en justice qui leur avait donné raison. Le collège avait ensuite fait monter l'affaire jusqu'à la Cour Suprême qui a refusé le dossier.