BFMTV

Trump sur le point de faire sortir les Etats-Unis de l'Accord de Paris sur le climat

Donald Trump, le 29 mai.

Donald Trump, le 29 mai. - Nicholas Kamm - AFP

Donald Trump a fait savoir qu'il rendrait sa décision concernant l'Accord de Paris sur le climat dans la semaine. Selon le site d'information américain Axios, le président des Etats-Unis aurait indiqué à plusieurs membres de son entourage, dont le directeur de l'Agence pour l'environnement, qu'il compte faire sortir le pays de ce traité signé à Paris en décembre 2015.

Il avait promis, pendant la campagne présidentielle américaine, d'enterrer l'Accord de Paris sur le climat. Donald Trump est-il sur le point de mettre sa menace à exécution? Alors que les discussions avec les Etats-Unis sur le climat se sont révélées particulièrement difficiles au G7 qui se tenait vendredi et samedi derniers en Sicile, et que les débats sur le sujet se sont soldés par un échec, le président américain pourrait bien bousculer la donne en annonçant très prochainement le retrait pur et simple des Etats-Unis de l'Accord de Paris.

Trump aurait informé le directeur de l'Agence pour l'environnement

Cet accord conclu en décembre 2015 dans la capitale française, dans le cadre de la COP21, prévoit notamment de contenir le réchauffement climatique en dessous des 2 degrés par rapport aux niveaux préindustriels. En retirant les Etats-Unis de ce premier accord universel sur le climat (l'Accord de Paris a été approuvé par toutes les délégations de la COP21, soit 195) Donald Trump reviendrait sur l'une des avancées majeures de l'ère Obama en matière de politique climatique. 

Lui-même très peu sensible aux questions environnementales, le Républicain avait donné le ton dès les premiers jours de son mandat fin 2016, en nommant Scott Pruitt, un climatosceptique convaincu, à la tête de l'Agence de protection de l'environnement (EPA). 

Donald Trump, qui a annoncé samedi sur Twitter qu'il prendrait sa décision sur la question cette semaine, aurait fait savoir à certains membres de son entourage son intention de soustraire les Etats-Unis de l'accord. D'après le site d'information américain Axios, qui cite trois sources différentes, le président américain en a notamment parlé à Scott Pruitt, à qui il aurait demandé de se faire discret jusqu'à l'annonce. "Il faut que ce soit la victoire du président", aurait fait valoir Scott Pruitt à ses équipes, toujours selon Axios. 

Quelles options pour Donald Trump?

S'il choisit de sortir de l'Accord de Paris, Donald Trump ne verra pas pour autant l'effet immédiat de sa décision. En effet, en cas de sortie pure et simple, la procédure de retrait ne serait pas effective avant novembre 2020, c'est-à-dire la fin du mandat du républicain.

Autre possibilité pour Donald Trump: demander un vote du Sénat pour approuver l'Accord de Paris. Les sénateurs américains n'étant pas favorables à la réduction du taux de gaz à effet de serre, le vote échouerait et donnerait la légitimité au président américain pour ne pas appliquer l'accord, ou en tout cas contourner son respect strict.

Enfin, de façon encore plus radicale, le président des Etats-Unis pourrait opter pour une sortie de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, adoptée à Rio de Janeiro en 1992, et sous laquelle s'épinglent tous les accords internationaux sur le climat signés depuis, dont l'Accord de Paris de 2015. Autrement dit: en sortant de cet accord-cadre, Donald Trump rendrait caducs tous les accords sur le climat pour les Etats-Unis.

A.S.