BFMTV

Retenue en otage, elle est sauvée grâce au petit mot qu'elle confie à sa fille

(image d'illustration)

(image d'illustration) - Jim Watson - AFP

Elle était retenue contre sa volonté dans un mobil-home en Louisiane depuis deux semaines. Une Américaine a été libérée grâce aux quelques mots d'appel au secours griffonnés sur un morceau de papier que sa fille a transmis à son collège.

Un morceau de papier a permis sa libération. Une Américaine qui était retenue contre son gré a été sauvée grâce au petit mot qu'elle avait confié à sa fille. Cette dernière a transmis l'appel au secours de sa mère au directeur de son collège. Elle a été libérée lundi.

Otage pendant deux semaines

La note indiquait qu'elle était enfermée à l'intérieur d'un mobil-home de East Feliciana Parish, une région rurale de Louisiane, dans le sud-est des États-Unis. Quand les policiers se sont présentés devant la porte d'entrée, "personne n'a répondu, a témoigné le shérif local pour The Washington Post. Il n'y avait personne, c'était très silencieux". 

Lorsque les forces de l'ordre ont pénétré l'habitation, elles ont découvert la mère de la fillette et un homme âgé de 27 ans, soupçonné de l'avoir retenue en otage pendant deux semaines. L'individu, qui a un lourd passé judiciaire, a été arrêté. Il est accusé de séquestration et violences conjugales, chef d'accusation pour lequel il était déjà poursuivi dans une autre affaire.

Un ingrédient supplémentaire: contacter la police

"C'est incroyable, s'est étonné le shérif. Ce genre de chose n'arrive pas tous les jours." Dans le mobil-home vivaient également la mère et la grand-mère du suspect. Les autorités n'ont pas encore déterminé si ces dernières savaient qu'une femme y était retenue contre sa volonté.

Un fait divers qui rappelle l'histoire de cette Américaine qui avait commandé une pizza sur internet en demandant l'ajout d'un ingrédient supplémentaire: que le restaurant contacte la police. Elle était séquestrée avec ses enfants par son petit-ami.

Céline Hussonnois-Alaya