BFMTV

Propriété privée de gènes humains, les Américains vont trancher

Myriad Genetics est seule autorisée à effectuer les tests de dépistage BRCA1 et 2 grâce aux brevets qu'il a déposé.

Myriad Genetics est seule autorisée à effectuer les tests de dépistage BRCA1 et 2 grâce aux brevets qu'il a déposé. - -

Une entreprise privée a-t-telle le droit de breveter des gènes humains? La Cour suprême américaine doit trancher d'ici quelques semaines un différent qui concerne les gènes du cancer du sein. Ce sont les gènes dont la présence a poussé Angelina Jolie à se faire opérer.

Le gène défectueux identifié chez Angelina Jolie, à cause duquel elle a subi une ablation des seins pour prévenir un risque très élevé de cancer, est l'objet d'une bataille juridique intense aux Etats-Unis. Une société de biotechnologies en revendique la propriété.

Cela n'a rien à voir avec la récente révélation du New York Times à propos d'Angelina Jolie, mais la Cour suprême américaine doit, justement, se prononcer le mois prochain concernant un litige au sujet des gènes défectueux et des tests permettant de les détecter.

Des gènes brevetés

Une cour d'appel a autorisé en août Myriad à déposer neuf brevets pour les gènes BRCA1 et BRCA2, qu'elle a isolés dans les années 1990, ayant de ce fait le droit exclusif de conduire des recherches sur ces gènes.

Mais les organisations de médecins, de patients et de défenseurs des libertés, refusent que des gènes puissent être brevetés. Ils estiment que le monopole de Myriad empêche la mise au point d'autres tests médicaux et entrave la recherche fondamentale.

"La question juridique centrale est: est-ce que Myriad a inventé quoi que ce soit?", explique Sandra Park, de l'American Civil Liberties Union. Ils ont fait avancer la connaissance scientifique, mais on n'obtient pas un brevet juste pour avoir identifié quelque chose qui est dans la nature", plaide-t-elle.

Angelina Jolie, dont la mère est morte d'un cancer ovarien, a expliqué que le test coûte 3.000 dollars, un prix constituant à ses yeux un "obstacle pour de nombreuses femmes".

24.000 gènes humains font l'objet d'un brevet

Pour Myriad, la question est financière. La société a investi 500 millions de dollars dans le développement de ses tests (BRACAnalysis), qui selon son porte-parole Ron Rogers offrent "la plus grande qualité de test avec les résultats les plus rapides".

Près de 20% des quelque 24.000 gènes humains font actuellement l'objet d'un brevet, dont certains sont liés à la maladie d'Alzheimer ou à des cancers. Ces brevets sont parfois la propriété de sociétés privées mais aussi d'universités et d'instituts de recherche soucieux de les garder dans le domaine public pour empêcher les firmes de s'en emparer.

Les brevets de Myriad doivent expirer dans deux ans, tandis que la décision de la Cour suprême est attendue fin juin.

À LIRE AUSSI:
>> "Caca Boutin", l'opération des opposants à Christine

>> Boutin s'explique, après son tweet sur la mastectomie d'Angelina Jolie