BFMTV

Présidentielle américaine: Clinton bat des records d'impopularité

Hillary Clinton, le 25 août 2016.

Hillary Clinton, le 25 août 2016. - Josh Edelson - AFP

En tête des sondages face à Donald Trump, Hillary Clinton enregistre pourtant une impopularité record, à moins de trois mois de l'élection présidentielle.

A moins de trois mois de l'élection présidentielle, Hillary Clinton bat des records... d'impopularité. Bien qu'elle soit devant son rival Donald Trump dans tous les derniers sondages nationaux, la candidate démocrate à la Maison Blanche voit son taux de popularité sévèrement baisser à mesure que l'échéance électorale se rapproche. Au point d'atteindre un record, selon une enquête d'opinion menée par le Washington Post et ABC News, et publiée ce mercredi.

Son pire taux de popularité en 25 ans 

D'après ce sondage, Hillary Clinton récolterait 41% d'opinions favorable auprès de l'ensemble des Américains, contre 56% d'opinions défavorables. Il s'agit du pire taux de popularité enregistré par l'ex-chef de la diplomatie américaine en près de 25 ans de carrière politique.

Ce mauvais résultat de la candidate démocrate en août est le point d'orgue d'une dégringolade progressive de sa cote de popularité au cours de l'été. En juillet, déjà, celle-ci était à peine de 42%. 

Trump quand même derrière

Mais malgré ce taux d'impopularité record, qui prend un écho particulier alors que la dernière ligne droite de la course à la Maison Blanche est lancée, la candidate démocrate reste toutefois plus populaire que son rival Donald Trump, dont l'image auprès des Américains ne cesse de se dégrader. 

Selon ce même sondage, le candidat républicain n'enregistre en effet que 35% d'opinions favorables, contre 63% d'opinions défavorables.

En revanche, comme le souligne le Washington Post, l'écart entre les cotes de popularité des deux candidats se réduit lorsque l'on compare l'avis des Américains enregistrés sur les listes électorales. Le taux d'opinion défavorable d'Hillary Clinton monte alors à 59%, contre 60% pour le magnat de l'immobilier. 

A un peu plus de deux mois de l'élection présidentielle, qui se tiendra début novembre, l'ancienne secrétaire d'Etat domine son adversaire dans les sondages. Dans le plus récent, paru jeudi dernier, elle a même dépassé les 50% d'intentions de vote contre son rival, avec 51% des voix contre 41% pour Donald Trump. 

Adrienne Sigel