BFMTV

Pour Trump, Clinton a "incité" des femmes à l'accuser d'agressions sexuelles

Si le troisième et dernier débat télévisé entre Hillary Clinton et Donald Trump a davantage porté sur le fond, les attaques n'ont pas manqué entre les deux candidats.

Pour lui, le scandale a été fabriqué par sa rivale. Mercredi soir, lors du troisième, et dernier, débat télévisé qu'il l'opposait à Hillary Clinton, le candidat républicain à la Maison Blanche, Donald Trump, a affirmé que la démocrate a "incité" des femmes à l'accuser d'agressions sexuelles. Le magnat de l'immobilier a également démenti une nouvelle fois avoir eu le moindre geste inapproprié envers des femmes.

"Tout cela est de la fiction"

"Tout d'abord, ces histoires ont été largement démenties. Ces gens, je ne connais pas ces gens. Et je me doute bien comment elles sont apparues", a dit monsieur Trump, qu'une dizaine de femmes accusent de les avoir agressé sexuellement. "C'est elle qui a incité ces gens à parler", mais "tout cela c'est de la fiction", a-t-il souligné.

"C'est elle et Obama, qui ont provoqué tout cela. Ils ont payé des gens 1.500 dollars. Je ne me suis pas excusé, même pas auprès de mon épouse, car je n'ai rien", a encore ajouté Donald Trump. 

La semaine dernière, Donald Trump, déjà accablé par la diffusion d'un enregistrement de 2005 dans lequel il tient ses propos sexistes et obscènes envers les femmes, a été accusé d'attouchements par quatre femmes.

Le candidat "le plus dangereux"

Mais la candidate démocrate ne s'est pas laissée démonter par ces accusations, et a, elle aussi, multiplié les attaques tout au long du débat. Elle a notamment accusé son rival d'être l'homme "le plus dangereux" à jamais s'être présenté à la présidence américaine.

"Bernie Sanders a dit que vous êtes la personne la plus dangereuse à jamais avoir été candidate à la présidence dans l'histoire moderne de l'Amérique. Et je suis d'accord avec lui", a lancé Hillary Clinton.

Adrienne Sigel, avec AFP