BFMTV

Obama appelle le Congrès à sauver sa réforme de la santé

-

- - -

L'ancien président américain a profité d'une cérémonie de remise de prix au cours de laquelle il a été honoré, dimanche soir à Boston, pour faire passer un message sur l'importance de sa réforme Obamacare, menacée par l'administration Trump.

Sentant sa réforme menacée, Barack Obama intervient. L'ancien président américain a profité d'une cérémonie de remise de récompense, organisée dimanche soir à Boston, pour rappeler l'importance de sa réforme de santé, mise à mal par l'administration Trump. Son successeur à la Maison Blanche, qui a fait de l'abrogation d'Obamacare l'une de ses priorités, a en effet obtenu une première victoire en ce sens, la semaine dernière, lorsque la Chambre des représentants a adopté un texte visant à abroger et remplacer la mesure-phare de Barack Obama.

"Un tel courage est toujours possible"

L'ex-président démocrate a pris la parole alors qu'il recevait un prix récompensant son courage, au sein des murs de la bibliothèque présidentielle John F. Kennedy, rappelant qu'il avait fallu un certain courage aux membres du Congrès américain en 2010 pour adopter cette loi. 

"Grâce à ce vote, 20 millions de personnes ont eu accès à une assurance santé. Et la plupart des membres du Congrès l'ayant voté ont perdu leur siège", a rappelé Barack Obama, avant de saluer le courage de ces élus qui ont su faire preuve de sacrifice personnel, et d'appeler leurs successeurs à faire de même.

"C'est mon espoir et l'espoir de millions de gens... un tel courage est toujours possible, que les membres actuels du Congrès, quel que soit leur parti, soit prêts à regarder les faits et à dire la vérité, même quand cela va à l'encontre des positions de leur parti", a ajouté l'ex-locataire de la Maison Blanche, sans jamais citer Donald Trump.

Premier succès pour Trump

Le président républicain, qui a franchi il y a peu l'étape des 100 jours passés à la Maison Blanche, a engrangé un succès jeudi 4 mai au Congrès, avec l'adoption de justesse par la Chambre des représentants d'un texte de remplacement de la loi emblématique de Barack Obama sur la santé.

Il efface ainsi son échec du 24 mars quand, faute de consensus au sein de la majorité et malgré de fortes pressions de sa part, les républicains avaient été forcés de retirer une première version de la loi.

A.S.