BFMTV

Michelle Obama s'initie au tai-chi en Chine

La leçon de tai-chi de Michelle Obama

La leçon de tai-chi de Michelle Obama - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

VIDEO - La première dame des Etats-Unis s'est initiée au tai-chi, au sixième jour de son voyage en Chine. Michelle Obama a abordé le sujet sensible de l'égalité interethnique, en visite dans une région où la minorité tibétaine se plaint de discriminations sociales et religieuses.

Michelle Obama poursuit son voyage dans le sud de la Chine. Après avoir rencontré la première dame chinoise puis le président Xi Jinping vendredi et visité la Grande Muraille de Chine ce week-end, elle s'est initiée au tai-chi au sixième jour de son voyage. Elle était guidée par les étudiants d'une école de Chengdu, dans le sud du pays.

C'est "vraiment une belle activité physique et j'ai adoré essayé", a-t-elle commenté sur Twitter, l'un des seuls moyens de recueillir ses réactions au cours de son voyage verrouillé à la presse.

Tai Chi "is a truly beautiful form of physical activity & I loved giving it a try" Mrs. Obama http://t.co/EApjKY7ULD pic.twitter.com/vxox9girR2
— FLOTUS (@FLOTUS) 25 Mars 2014

Un discours sur l'égalité ethnique

La Première dame des Etats-Unis a également abordé mardi le sujet sensible de l'égalité interethnique dans cette région où la minorité tibétaine se plaint de discriminations sociales et religieuses. Depuis 2009, des dizaines de personnes s'y sont immolées par le feu pour dénoncer la tutelle de Pékin. Les moines y sont soumis à d'incessantes campagnes pour qu'ils dénoncent le dalaï lama, leur chef de file spirituel, accusé par Pékin d'être l'instigateur de la rébellion.

"Aujourd'hui en Amérique, des gens de toutes les races, religions et appartenances ethniques vivent et travaillent ensemble pour construire une vie meilleure pour leurs enfants et petits-enfants", a plaidé Michelle Obama devant des étudiants.

Selon son programme, Michelle Obama déjeunera mercredi dans un restaurant tibétain de Chengdu. Interrogé sur ce choix, un porte-parole de la diplomatie chinoise n'a pas fait de commentaire tout comme un porte-parole de Michelle Obama avait refusé de le faire quelques jours plus tôt.

Karine Lambin