BFMTV

La tempête Isaias continue de balayer la côte Est américaine faisant au moins 4 morts

La tempête Isaias s'est abattue sur la ville de New York, le 4 août 2020.

La tempête Isaias s'est abattue sur la ville de New York, le 4 août 2020. - Angela Weiss © 2019 AFP

La tempête se dirige à présent vers le sud-est du Canada après avoir causé la mort d'au moins quatre personnes en Caroline du Nord, à New York et dans le Maryland.

Au moins quatre personnes sont mortes dans la tempête tropicale Isaias qui a balayé mardi la côte Est des Etats-Unis avec des vents parfois violents, accompagnés de fortes pluies, laissant mercredi plusieurs millions de personnes privées d'électricité.

Une tornade a dévasté une maison mobile en Caroline du Nord, tuant deux personnes, a indiqué mardi le gouverneur de l'Etat, Roy Cooper. Deux autres personnes ont été tuées par des chutes d'arbres sur leur véhicule, l'une à New York et l'autre dans le Maryland.

L'ouragan rétrogradé en tempête

Isaias était un ouragan de catégorie 1 (sur 5) en touchant terre en Caroline du Nord dans la nuit de lundi à mardi avec des vents soufflant jusqu'à 140 km/h.

La dépression s'est progressivement affaiblie mardi en progressant vers le nord-est du pays, se dirigeant vers le sud-est du Canada où de fortes pluies sont attendues. Elle a tout de même provoqué nombre de dégâts et annulations de vols dans l'Est des Etats-Unis. Près de trois millions de personnes restaient privées d'électricité dans plusieurs zones, selon les fournisseurs, les coupures touchant notamment le New Jersey et New York.

Des mesures de protection prises à New York

Dans la grosse pomme, des services de ferry, de trains et certaines portions aériennes du métro avaient été fermés pour anticiper le passage de la tempête. Au moins 78 vols ont été annulés à l'aéroport de LaGuardia, et 55 à l'aéroport JFK.

"Nous voyons des arbres et des branches arrachés à travers la ville", "prenez cela au sérieux. Si vous n'avez pas à être dehors, restez chez vous", avait alerté sur Twitter le maire de New York, Bill de Blasio.

Les autorités new-yorkaises, encore marquées par le passage dévastateur de l'ouragan Sandy en 2012, avaient installé mardi matin des digues de protection dans le Sud du quartier de Manhattan en prévision d'une éventuelle montée des eaux.

Mais "la tempête a surtout apporté du vent jusqu'ici, plus que des inondations", a observé Bill de Blasio sur une chaîne de télévision locale.

Par MH avec AFP