BFMTV

La NSA intercepte l'historique web de millions de personnes par jour

Le documents publié le 30 septembre 2013 par le Guardian révèle que des métadonnées relevant de millions d'utilisateurs sont sauvegardées par la NSA.

Le documents publié le 30 septembre 2013 par le Guardian révèle que des métadonnées relevant de millions d'utilisateurs sont sauvegardées par la NSA. - -

SUR LES INTERNETS - La dernière révélation issue des documents d'Edward Snowden montre que la NSA intercepterait les données de connexion et l'historique de navigation de millions d'internautes tous les jours.

On savait que la NSA avait déployé des moyens inédits pour intercepter en masse les données de télécommunications, qu'elles concernent ou non des citoyens américains. Une nouvelle révélation issue des dcuments de Snowden, dévoilée par le Guardian, montre en partie ce que deviennent toutes ces informations: elles sont compilées dans un programme baptisé "Marina".

Le document dévoilé ce lundi par le Guardian révèle que les métadonnées de millions d'utilisateurs sont sauvegardées, et peu importe si ces personnes ne sont en rien liées à quelque enquête en cours. Ces données concernent l'historique des pages web consultées, les détails de chaque connexion, l'activité des mails, et même certains mots de passe.

Une masse considérable de données

Autant de renseignements qui permettent d'en savoir énormément sur une personne. D'ailleurs, la NSA les a utilisés pour dresser des "schémas de vie", représentant un profil relativement fidèle des personnes concernées.

Le programme représente une masse de données colossale: 1,6% du trafic internet mondial est aspiré chaque jour par les "grandes oreilles" américaines. Une masse si incommensurable qu'elle en devient totalement abstraite.

>> A lire sur TheGuardian.com

Olivier Laffargue