BFMTV

Kamala Harris dénonce la gestion du Covid par Trump, "plus gros échec" de l'histoire américaine

Kamala Harris a reproché au vice-président Mike Pence le bilan de plus de 210.000 morts qui fait des États-Unis le pays le plus endeuillé au monde par la pandémie.

Le coronavirus a ouvert le débat entre Kamala Harris et Mike Pence. La colistière du candidat démocrate à la Maison Blanche Joe Biden a dénoncé ce mercredi la gestion par l'administration Trump de la pandémie comme "le plus gros échec" de l'histoire américaine.

"Les Américains ont été témoins de ce qui est le plus gros échec de toute administration présidentielle dans l'histoire de notre pays", a lancé la sénatrice démocrate lors de son premier et seul débat contre le bras droit de Donald Trump.

Ex-procureure habituée des réquisitoires acérés, Kamala Harris a reproché à son adversaire le bilan de plus de 210.000 décès qui fait des États-Unis le pays le plus endeuillé au monde par la pandémie.

"Ils n'ont toujours pas de stratégie"

"210.000 morts au cours des derniers mois, plus de 7 millions de personnes infectées, 1 entreprise sur 5 fermée, des personnels en première ligne qui sont sacrifiés, plus de 30 millions de personnes qui ont dû pointer au chômage au cours de ces derniers mois", a-t-elle listé.

"Le président a parlé de canular", a-t-elle poursuivi. Ils ont minimisé la gravité de la situation. (...) Et aujourd'hui, ils n'ont toujours pas de stratégie."

En réponse, Mike Pence, aux commandes depuis février de la cellule de crise de la Maison Blanche chargée de lutter contre la pandémie, a mis en avant le rôle de la Chine dans la diffusion de l'épidémie. "La Chine est responsable du coronavirus et le président Trump est évidemment furieux, il l'a dit plusieurs fois", a-t-il expliqué. Les autorités sanitaires chinoises n'ont pas fait preuve de transparence."

"Le président Donald Trump a fait ce qu'aucun autre président américain n'a jamais fait", a rétorqué Mike Pence, en mettant en avant notamment la décision de fermer les frontières avec la Chine au début de l'année. "Joe Biden a été contre cette décision, il a dit que c'était hystérique, xénophobe", a-t-il poursuivi", avant de conclure: "Le président Trump a tenu tête contre la Chine."

M.D. avec AFP