BFMTV

Incendie à Oakland: au moins 30 morts, d'après un nouveau bilan provisoire

Le bilan provisoire de l'incendie d'Oakland est monté à 24 morts et devrait encore s'alourdir.

Le bilan provisoire de l'incendie d'Oakland est monté à 24 morts et devrait encore s'alourdir. - Elijah Nouvelage / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

L'incendie qui a ravagé vendredi soir un collectif d'artistes près de San Francisco a fait au moins 30 morts. Un bilan qui s'est alourdi considérablement et devrait continuer de grimper.

L'incendie qui a réduit en cendres un collectif d'artistes à Oakland, aux Etats-Unis, a fait au moins 30 morts, ont annoncé ce dimanche les autorités. Samedi, le bilan faisait état de 9 morts, avant de s'alourdir de manière considérable dimanche, avec 24 puis 30 victimes décomptées.

"Nous avons confirmation que le nombre de morts est de 30. C'est un nombre astronomique et nous n'en avons pas fini", a déclaré le sergent de police Ray Kelly.

Ce bilan provisoire devrait en effet encore augmenter, car 20% seulement du bâtiment a pu être fouillé, alors que l'origine de l'incendie n'a pas encore été déterminée. Le feu s'est déclenché dans la nuit de vendredi à samedi alors que les lieux accueillaient une fête.

Lors d'une conférence de presse, le sergent de police Ray Kelly a précisé que trois familles seulement avaient pu être mises au courant de la mort d'un proche. L'identification des corps devrait être longue, a prévenu le sergent.

Au moins 35 disparus

Depuis vendredi soir, des proches de disparus relayent sur les réseaux sociaux des photos et avis de recherches de personnes qui participaient à la fête organisée le soir du drame. Samedi après-midi, une liste comportant 35 noms de disparus était déjà constituée, précise le New York Times.

De leur côté, les pompiers ont retrouvé une dizaine de corps vers le milieu du bâtiment, où ils ont pu pénétrer. Melinda Drayton, cheffe d'un bataillon de pompiers de la ville, a souligné que ses équipes avaient pris toutes les précautions pour traiter les restes humains avec respect. Les pompiers ont travaillé sans relâche pendant 12 heures, durant la nuit, pour rentrer dans le bâtiment grâce à une brèche pratiquée dans un mur. 

"Il nous faudra plusieurs jours seulement pour pouvoir fouiller tout le bâtiment", qui est un entrepôt industriel transformé en collectif d'artiste, a-t-elle précisé. 

Le feu s'est propagé très vite

Le toit du bâtiment est entièrement effondré et la structure instable, ce qui a énormément ralenti les opérations. L'intérieur était rempli d'objets et de meubles, et d'après les premiers éléments constatés samedi, aucune alarme à incendie ne s'est déclenchée. Une survivante interrogée par le New York Times raconte que le feu s'est propagé très vite après avoir pris.

"J'ai perdu 20 amis ses dernières 24 heures", ajoute-t-elle. 

C.V. avec AFP