BFMTV

Il tue le père et la sœur de sa femme pour l'attirer et la tuer à leurs funérailles

La ville mexicaine de Ciudad Juarez, vue depuis le Texas, le 14 octobre 2016. (Photo d'illustration)

La ville mexicaine de Ciudad Juarez, vue depuis le Texas, le 14 octobre 2016. (Photo d'illustration) - John Moore/Getty Images North America/AFP

Samuel Valesco Gurrola, 41 ans, a été condamné à la prison à vie au Texas pour avoir mis au point et exécuté un "complot diabolique", dans le but d'éliminer sa femme. Mais le narcotrafiquant présumé va faire appel de sa condamnation.

Un homme a été condamné mardi à la prison à vie, au Texas, pour avoir mis à exécution un complot macabre des plus retors. Samuel Valesco Gurrola, 41 ans, a tué le père et la sœur de sa femme, afin d'attirer cette dernière à leurs funérailles, pour l'assassiner à son tour.

Le tout dans un seul et unique but: empêcher son épouse, Ruth Sagredo, de témoigner contre lui dans une affaire d'agression sexuelle, raconte CBS News.

Assassinée dans le cortège funéraire

En 2008, Samuel Valesco Gurrola avait engagé un tueur à gages pour exécuter le père de sa femme, Francisco Maria Sagredo Villareal, à Ciudad Juarez, la "capitale" mexicaine du crime, afin, déjà, d'attirer sa femme à l'enterrement de l'autre côté de la frontière. Mais son piège n'avait pas fonctionné.

Aussi, un mois et demi plus tard, il assassinait la sœur de son épouse. Cette fois-ci, sa femme ne se méfia pas, et se fit tuer par balle en plein cortège funèbre, dans les rues de Ciudad Juarez.

"Il a voulu faire passer son meurtre pour un coup des cartels de la drogue", a expliqué Jason Kaunas, un agent de la Drug Enforcement Administration (DEA), la police fédérale américaine spécialisée dans la lutte contre le trafic de drogue, lors du procès de Samuel Valesco Gurrola.

Un "complot diabolique"

Mardi dernier, il n'aura pas fallu plus de trois heures au jury pour reconnaître, cet homme coupable de ce "complot diabolique". Condamnation contre laquelle l'accusé a aussitôt annoncé son intention de faire appel.

Comme le précise Vice News, Samuel Valesco Gurrola, son frère Emmanuel et sa sœur Dalia, sont les têtes présumées d'un gang mexicain spécialisé dans le narcotrafic, surnommé par la justice "l'entreprise Valesco du crime". Un gang à qui est notamment imputée une série d'extorsions et de kidnappings, qui se sont déroulés entre 2009 et 2013 au Mexique et aux Etats-Unis.

C. P.