BFMTV

George Zimmerman, l’homme qui avait tiré sur Trayvon Martin, pris dans une nouvelle affaire

George Zimmerman lors de son procès, en 2012.

George Zimmerman lors de son procès, en 2012. - Pool - AFP

Trois ans après la mort de Trayvon Martin, jeune afroaméricain de 17 ans sur lequel George Zimmerman avait tiré en février 2012, son tueur souffre d’une blessure légère au visage. Il aurait été blessé par des éclats de verre, après qu'une balle ait traversé son pare-brise et ait manqué de peu son visage, précise son avocat à l'agence AP. Le tir aurait eu lieu après une violente dispute.

Un employé d'un magasin des alentours a déclaré à CNN qu'un homme s'était approché de lui en criant "appelez les urgences, je viens de tirer sur George Zimmerman!" Il lui aurait ensuite déclaré que Zimmerman l'avait menacé avec une arme à feu, le poussant à tirer. Les affirmations de l'employé n'ont pas encore été vérifiées.

George Zimmerman était devenu un symbole national des tensions raciales aux Etats-Unis. Alors que, garde bénévole, il effectuait une patrouille dans son quartier, il s’était inquiété de voir Trayvon Martin, capuche sur la tête, il l’avait interpelé. Après une courte altercation, l’homme avait tiré sur l’adolescent, qui n’était pas armé et rentrait chez lui après être allé s'acheter des bonbons.

Deux arrestations pour violences domestiques

Un jury, composé de six personnes (cinq blancs et un hispanique) avait retenu la légitime défense, et George Zimmerman avait été acquitté. Ce qui n’avait pas coupé court à la polémique intense lancée par l’affaire aux Etats-Unis. Barack Obama s’était même prononcé, déclarant: "Si j’avais un fils, il ressemblerait à Trayvon".

Depuis, l’homme a plusieurs fois eu affaire à la justice. Il a été arrêté deux fois pour violences domestiques, ce qui lui a valu de devoir remettre toutes ses armes à feu à la police en janvier. En septembre 2014, un homme avait accusé Zimmerman de l’avoir menacé de mort lors d’un autre incident entre conducteurs. L’accusateur avait cependant refusé de porter plainte.