BFMTV

Explosions aux Etats-Unis: la campagne présidentielle impactée?

Nicole Bacharan, politologue et spécialiste des Etats-Unis, lundi 19 septembre 2016

Nicole Bacharan, politologue et spécialiste des Etats-Unis, lundi 19 septembre 2016 - BFMTV

Nicole Bacharan, spécialiste des États-Unis, était l'invitée de Ruth Elkrief ce lundi sur BFMTV. Selon la spécialiste, les attaques survenues ce week-end auront un impact sur la campagne présidentielle américaine. Analyse.

Après la série d'attaques qui a touché les Etats-Unis ce week-end, la question du terrorisme sur le sol américain s'invite au coeur du débat politique, à quelques semaines de l'élection présidentielle. Nicole Bacharan, spécialiste des Etats-Unis invitée sur BFMTV, les électeurs sensibles à cette question vont désormais devoir choisir entre "l'expérience" mise en avant par Hillary Clinton ou la "fermeté" affichée par Donald Trump, qui "affirme qu'il sera le plus dur en matière de terrorisme".

Hillary Clinton, l'expérimentée

Alors que Barack Obama a appelé les citoyens "à ne pas succomber à la peur" du terrorisme ce lundi, la candidate démocrate a rappelé quant à elle son expérience en terme de sécurité dans une démarche qui vise à rassurer les électeurs. L'ancienne chef du département d'Etat chargé des Affaires étrangères s'est montrée ferme dans sa volonté de lutter contre le terrorisme tout en mettant en avant son expérience, comme l'explique Nicole Bacharan.

"Quand elle parle des décisions qu'elle a dû prendre par le passé, elle fait allusion à la décision d'éliminer Ben Laden parce qu'elle faisait partie de ceux qui ont conseillé Obama. Mais elle fait aussi partie de ceux qui voulait intervenir en Syrie dès 2013 […] Hillary Clinton doit s'affirmer, elle a l'expérience, la compétence mais c'est une femme, il faut bien le dire, explique-t-elle.

Un obstacle, juge Nicole Bacharan, Donald Trump jouant à fond la carte du candidat dur et viril, à coups de déclarations musclées.

Donald Trump, le "mâle dominant"

Très réactif sur le sujet, Donald Trump a commencé à s'exprimer sur Twitter. Le candidat républicain a été un des premiers à parler de bombes en prônant une "répression sévère". Le milliardaire joue la carte de l'insécurité tout en faisant des amalgames. Il se présente comme le "candidat dur" dans la lutte contre le terrorisme.

"La question du terrorisme et de la sécurité est au centre de sa campagne lié constamment à la question de l'immigration. Il a toujours pointé la responsabilité vers les musulmans, les pays où le terrorisme a frappé comme la France. Il y a un amalgame entre les étrangers et l'insécurité", précise Nicole Bacharan.

La question est maintenant de savoir à qui les Américains vont-ils faire confiance après la série d'attaques perpétrés sur le sol américain, à cinquante jours de l'élection présidentielle.

H. B. S.