BFMTV

États-Unis: proche conseillère de Trump, Kellyanne Conway quitte la Maison Blanche

Kellyanne Conway, ancienne directrice de campagne de Donald Trump, ici en août 2018.

Kellyanne Conway, ancienne directrice de campagne de Donald Trump, ici en août 2018. - KEVIN DIETSCH / POOL / AFP

Directrice de campagne de Trump en 2016 et conseillère à la Maison Blanche, Kellyanne Conway a annoncé ce dimanche se retirer de ses fonctions pour se concentrer sur sa famille.

Proche conseillère du président, Kellyanne Conway a annoncé quitter l'administration Trump à la fin du mois d'août. Le locataire de la Maison Blanche en a été averti ce dimanche soir. Elle explique vouloir se concentrer sur sa famille avec son mari, George.

"Nos quatre enfants sont des adolescents et des préadolescents qui commencent une nouvelle année scolaire, au collège et au lycée, avec des cours à distance depuis la maison pendant au moins quelques mois", écrit-elle dans sa déclaration. "Comme le savent des millions de parents dans tout le pays, les enfants qui 'font l’école à la maison' exigent un niveau d’attention et de vigilance aussi inhabituel que ces temps que nous vivons."

"C'est complètement mon choix et ma voix. En temps voulu, j'annoncerai mes plans pour le futur. Pour l'instant, et pour mes enfants bien-aimés, ce sera moins de drame, plus de maman", conclut-elle dans ce communiqué de presse partagé sur Twitter.

"Le travail de ma mère a ruiné ma vie"

Cette décision du couple Conway intervient après que leur fille de 15 ans, Claudia Conway, très critique envers les idées politiques de sa mère, a annoncé sur Twitter qu'elle souhaitait être émancipée. "Le travail de ma mère a ruiné ma vie", écrivait-elle dimanche, avant l'annonce de ses parents.

Un mari critique de Trump

Directrice de campagne de Donald Trump en 2016, Kellyanne Conway a été la première femme à mener un homme politique à la Maison Blanche, avant de devenir la principale conseillère du président américain. Une période que la femme politique a trouvé "grisante", rapporte le Guardian.

Son mari, lui, s'est montré moins admiratif du magnat de l'immobilier, le jugeant même mentalement inapte à être président. "Un mari de l'enfer", avait répliqué Donald Trump. Dans le sillage de l'annonce de sa femme, George Conway a toutefois annoncé se retirer du Lincoln Project, qui vise à combattre la nouvelle candidature de Trump, tout en continuant à en soutenir l'objectif.

Camille Sarazin Journaliste BFMTV