BFMTV

Trump est "cruel" et "menteur", affirme sa soeur dans un enregistrement secret

Donald Trump se passe la main dans les cheveux lors d'une conférence de presse sur le coronavirus à la Maison Blanche, à Washington, le 30 mars 2020

Donald Trump se passe la main dans les cheveux lors d'une conférence de presse sur le coronavirus à la Maison Blanche, à Washington, le 30 mars 2020 - MANDEL NGAN © 2019 AFP

Enregistrée secrètement par la nièce de Donald Trump, la soeur du président américain raconte la cruauté de cet homme qui, selon elle, n'a "aucun principe".

Le président américain Donald Trump est un être "cruel", "menteur" et dépourvu de principes, selon sa soeur, dont des propos secrètement enregistrés sont rapportés samedi par le Washington Post.

Maryanne Trump Barry s'en est notamment prise à la politique migratoire mise en place par le président, qui a conduit à la séparation d'enfants et de leurs parents à la frontière et à leur envoi en centres de détention.

"Il n'a aucun principe"

"Tout ce qu'il veut c'est plaire à sa base" électorale, selon ces enregistrements, que s'est procurés le quotidien américain. "Il n'a aucun principe. Aucun". "Ses fichus tweets et ses mensonges, oh mon Dieu", a-t-elle ajouté.

Les enregistrements sont l'oeuvre de la nièce du président, Mary Trump, qui a par ailleurs récemment publié un livre dénonçant "la famille toxique" dont il est issu. Robert Trump, frère cadet du président décédé la semaine dernière, avait en vain saisi la justice pour tenter d'empêcher la sortie de l'ouvrage. Quelque 950.000 exemplaires avaient été vendus dès le premier jour. La Maison Blanche l'a dénoncé comme "mensonger".

Accusé d'avoir triché pour son entrée à l'université

"C'est la fausseté de tout cela. La fausseté et cette cruauté. Donald est cruel", déclare encore Maryanne Trump Barry à sa nièce dans l'enregistrement.

Elle affirme en outre que le milliardaire a triché lors de concours universitaires, une allégation également présente dans le livre de Mary Trump. "Il est entré à l'université de Pennsylvanie parce qu'il a fait passer les examens à quelqu'un d'autre", dit-elle, indiquant se souvenir du nom de l'intéressé. Ni le président ni la Maison Blanche n'ont commenté dans l'immédiat.

AL avec AFP