BFMTV

Etats-Unis: Michael Brown a été tué de six balles à Ferguson

Une nouvelle autopsie semble démontrer que Michael Brown tentait de se rendre quand il a été abattu par un policier.

Une nouvelle autopsie semble démontrer que Michael Brown tentait de se rendre quand il a été abattu par un policier. - Michael B. Thomas - AFP

Une autopsie ordonnée par la famille de Michael Brown, jeune homme noir de 18 ans abattu par la police, semble contredire la version des autorités locales. La ville de Ferguson est toujours le théâtre de violentes émeutes et le gouverneur de l'Etat du Missouri a demandé l'intervention des militaires.

Il tentait de se rendre. Michael Brown, le jeune Noir tué par la police à Ferguson (Missouri) a été atteint d'au moins six balles, a indiqué lundi un médecin légiste, après une autopsie réalisée à la demande de la famille. Aucune trace de lutte n'a été retrouvée sur son corps, ce qui affaiblit la version des autorités locales.

"Six balles ont été tirées", a déclaré Michael Baden, l'ancien médecin légiste de la ville de New York, une sommité en la matière, lors d'une conférence de presse donnée dans une église de Ferguson.

Depuis la mort Michael Brown, jeune homme noir de 18 ans, la ville de Ferguson (21.000 habitants) est secouée par des émeutes raciales si violentes que le gouverneur de l'Etat du Missouri a demandé lundi à la Garde nationale d'intervenir pour ramener le calme.

Emeutes raciales

Selon le légiste, aucun résidu de poudre n'a été relevé sur la peau de Michael Brown, ce qui signifie que l'arme se trouvait "au moins à plus de 30 à 60 centimètres", a-t-il ajouté. Or, selon la version de la police locale, le jeune homme avait été tué après avoir agressé un policier et avoir tenté de lui dérober son arme.

Les quatre premières balles ont atteint l'adolescent au bras droit, les deux dernières à la tête. "Il n'y avait pas de trace de lutte", a également ajouté le médecin légiste, semblant contredire la version officielle. 

Michael Baden a ajouté que seule la dernière balle, qui a atteint le jeune homme en haut de la tête avait été fatale. Un autre médecin légiste, Shawn Parcells, qui a travaillé avec lui, a précisé que l'adolescent de 18 ans, "se penchait en avant", lorsqu'il a été atteint en haut de la tête.

Il voulait se rendre

"L'autopsie confirme ce que les témoins ont dit sur le fait qu'il essayait de se rendre", a commenté un des avocats de la famille, Daryl Parks. "Nous pensons que le policier aurait dû être arrêté", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, l'autopsie menée par les autorités locales aurait démontré que le corps de Michael Brown contenait de la marijuana, selon le Washington Post. Trois autopsies du corps du jeune homme ont été ordonnées, l'une par les autorités locales, qui n'en ont révélé aucun détail, l'autre par la famille, dont les détails ont été rendus publics lundi et une troisième, dimanche, par le ministre américain de la Justice Eric Holder.

La mort de Michael Brown continue de provoquer des émeutes dans la petite ville du Missouri où un couvre-feu est en place depuis samedi. Mais cela ne suffit plus: après une nouvelle nuit particulièrement tendue, le gouverneur de l'Etat a demandé tôt lundi l'intervention de la Garde nationale.

M. K. avec AFP