BFMTV

Tension toujours vive à Ferguson après une nouvelle nuit d'émeutes

De nouvelles émeutes ont éclaté à Ferguson, dans le Missouri, mercredi soir, après la mort d'un jeune Afro-Américain le week-end dernier.

De nouvelles émeutes ont éclaté à Ferguson, dans le Missouri, mercredi soir, après la mort d'un jeune Afro-Américain le week-end dernier. - Scott Olson - Getty Images North America - AFP

Une nouvelle nuit d'émeutes a éclaté mercredi soir à Ferguson, dans le Missouri, quatre jours après la mort du jeune Michael Brown, abattu par un policier.

Ferguson a connu une nouvelle nuit de tensions entre mercredi et jeudi. Dans cette ville du Missouri, dimanche dernier, un jeune Noir sans arme a été abattu par un policier. Les manifestants dénoncent un crime raciste. Il s'agit de la cinquième nuit de tensions consécutive.

Lacrymogènes et grenades assourdissantes

Selon les chaînes de télévision américaines, la police anti-émeutes est intervenue sur le site d'une station essence incendiée où les manifestants s'étaient rassemblés. Les forces de l'ordre ont fait usage de grenades assourdissantes, précise le journal St. Louis Post-Dispatch. Aucun blessé n'a toutefois été rapporté.

En marge de ces événements, la police a arrêté mercredi deux journalistes: Wesley Lowery, reporter au service politique du Washington Post, et Ryan Reilly, du Huffington Post, qui se trouvaient alors dans un restaurant McDonald's de la ville. Les deux journalistes ont été relâchés sans avoir été inculpés, a relaté Wesley Lowery sur son compte Twitter.

Circonstances troubles

Michael Brown, 18 ans, est mort dimanche dans des circonstances troubles. Alors que pour la police, le jeune homme avait agressé un policier et tentait de lui dérober son arme, un témoin affirme qu'il marchait dans la rue quand un agent s'en est pris à lui avant de lui tirer dessus.

M. T. avec AFP