BFMTV
en direct

Biden se recueille au Pentagone, dernier acte des commémorations

Vingt ans jour pour jour après les attentats les plus meurtriers de l'Histoire, les Américains rendent hommage ce samedi aux victimes du 11-Septembre. Une journée qui a changé les États-Unis à jamais.

Biden se recueille au Pentagone, dernier acte des commémorations

Joe Biden a conclu samedi les cérémonies d'hommage aux victimes du 11 Septembre en se rendant au Pentagone, près de Washington, où un avion s'était écrasé, tuant 184 personnes.

Le quartier général du département de la Défense était le dernier acte du déplacement du président américain, qui s'est rendu sur les trois sites endeuillés par les attaques du réseau islamiste Al-Quaïda qui avaient fait près de 3000 morts.

Le démocrate s'est recueilli devant le mémorial du Pentagone, avec sa femme Jill Biden, ainsi que la vice-présidente Kamala Harris et son mari Doug Emhoff, et ont participé à une cérémonie de dépôt de gerbes.

Joe Biden défend le retrait d'Afghanistan en marge des cérémonies

Le président américain a défendu samedi sa décision de retirer les troupes américaines d'Afghanistan, affirmant que les Etats-Unis ne pouvaient "envahir" tous les pays où se trouve Al-Qaïda.

"Est-ce qu'Al-Qaïda pourrait revenir? Oui, mais je vais vous le dire, ils sont déjà de retour dans d'autres endroits", a-t-il dit aux journalistes à Shanksville, en Pennsylvanie, où l'un des quatre avions détournés par les jihadistes d'Al-Qaïda s'était écrasé il y a 20 ans.

Joe Biden, très critiqué par son prédecesseur Donald Trump notamment pour le retrait chaotique d'Afghanistan le 31 août dernier, a estimé que les Américains avaient accompli leur mission en tuant Oussama Ben Laden, le fondateur d'Al-Qaïda, et en neutralisant le réseau jihadiste dans sa base afghane.

"Quelle est la stratégie? Nous devons envahir tous les endroits où se trouve Al-Qaïda et y laisser nos troupes? Soyons sérieux!", a-t-il ajouté.

L'intervention américaine en Afghanistan avait été lancée après les attentats du 11 Septembre et avait finalement entraîné les Etats-Unis dans la guerre la plus longue de leur histoire.

"Tous nos aînés nous en parlent": les jeunes générations rendent elles aussi hommage aux victimes

Les plus jeunes américains eux aussi, vivent avec le poids de ce jour tragique du 11 septembre 2001. Un héritage douloureux transmis par leurs aînés, comme l'explique David Cabrerera, étudiant en économie à l'université de Princeton qui a fait le déplacement jusqu'en Pennsylvanie:

"Je n'étais pas encore né mais en tant qu'Américain, tous nos ainés nous en parlent, nos enseignants, nos parents nos proches", témoigne-t-il au micro de BFMTV. "Ils nous expliquent ce qu'il s'est passé le 11 septembre donc je pensais que c'était très important d'être ici aujourd'hui. Je suis à l'université, à une heure d'ici en train. C'est la première fois que je viens ici et je suis heureux de pouvoir commémorer ici."

Joe Biden se rend à Shanksville pour rendre hommage aux victimes du vol 93

Le président américain, accompagné de son épouse Jill Biden s'est rendu en Pennsylvanie sur les lieux du crash du vol UA93. L'avion, détourné par ses passagers, se dirigait selon les élements de l'enquête en direction du Capitole.

Un sacrifice qui reste dans les têtes des Américains et que Joe Biden a tenu à saluer en ce jour de commémorations des attentats du World Trade Center.

George W.Bush déplore la désunion de l'Amérique aujourd'hui

Lors de son hommage aux victimes du 11 septembre, l'ancien président américain a déploré la désunion politique de son pays vingt après les attaques du Wolrd Trade Center:

"Dans les semaines et les mois qui ont suivi les attentats du 11 Septembre, j'étais fier de diriger un peuple impressionnant, résilient et uni. Si on parle de l'unité de l'Amérique, ces temps semblent lointains", a déclaré le 43e président des États-Unis.

George W.Bush: "nous avons une dette envers tous ceux qui ont combattu dans nos batailles les plus récentes"

Le 43e président américain a également tenu à rendre hommage aux "millions d'américains courageux qui se sont portés volontaires dans différentes forces armées" après le 11 septembre. Pour s'engager pendant vingt ans "contre la source du danger":

"Nous avons une dette envers tous ceux qui ont combattu dans nos batailles les plus récentes" lance George W.Bush qui s'adresse aux vétérans: "vous avez protégé vos concitoyens face au danger, vous avez défendu les valeurs et les croyances de votre pays".

George W.Bush: "nous avons tous compris que notre vie ne serait plus jamais la même"

L'ancien président américain, qui était locataire de la Maison Blanche il y a vingt ans lors de l'attentat du World Trade Center est monté sur scène pour revenir sur cette funeste matinée:

"Il y a vingt ans, à différentes endroits, à différents lieux mais au même moment, nous avons compris que notre vie ne serait plus jamais la même. Le monde était un grand carnage rempli de sirènes, et de voix manquantes que l'on n'entendrait plus jamais", déclare George W.Bush."

Sur Twitter, Barack Obama rend hommage aux "héros qui courent vers le danger"

Le 44e président des États-Unis a partagé sur son compte Twitter une déclaration d'hommage aux "3000 hommes, femmes et enfants" qui ont perdu la vie le 11 septembre 2001 ainsi qu'aux "héros qui ont toujours couru vers le danger pour faire ce qui était juste."

Dans le texte, Barack Obama exprime vouloir garder de cette "affreuse matinée" l'image de pompiers bravant les flammes, de passagers qui dévient un avion "en ayant conscience que ce pourrait être leur dernier acte".

"Ces 20 dernières années, nous avons pu voir le même courage et altruisme, encore et encore", déclare l'ancien président américain qui affirme que "le 11 septembre nous rappelle combien les Américains donnent de leur personne, d'incroyables manières".

Donald Trump dénonce "l'incompétence" de Joe Biden en Afghanistan

L'ex-président républicain Donald Trump a sévèrement critiqué l'action de son successeur démocrate à la Maison Blanche et la fin de la plus longue guerre de l'Amérique, déclenchée après les attaques d'Al-Qaïdadans un message vidéo enregistré pour le vingtième anniversaire du 11-Septembre.

"Le dirigeant de notre pays est passé pour un idiot." "Nous aurons du mal à nous remettre de l'embarras que cette incompétence a causé", a poursuivi le milliardaire dans sa vidéo.

L'ancien président ne participe à aucune des commémorations officielles.

L'ex-président Donald Trump s'exprime lors d'une visite à Pharr, dans le Texas, le 26 août 2021
L'ex-président Donald Trump s'exprime lors d'une visite à Pharr, dans le Texas, le 26 août 2021 © Sergio FLORES © 2019 AFP

Une minute de silence à l'heure où le vol 77 a percuté le Pentagone

La litanie des noms des victimes des attentats du 11-septembre a été interrompue à 9h37 par une minute de silence.

Cette minute a été observée à l'heure exacte où 20 ans plus tôt, le vol 77 s'écrasait sur le Pentagone, tuant 184 personnes.

Bruce Springsteen chante "I'll see you in my dreams"

Le chanteur Bruce Springsteen a chanté "I'll see your in my dreams" après la minute de silence observée à 9h03 heure locale, l'heure exacte à laquelle la deuxième tour a été percutée il y a vingt ans.

L'artiste de 71 ans souhaitait rendre hommage aux victimes, leurs familles, leurs amis et leurs proches.

"Je me souviens de ce jour terrible": le père d'une des victimes témoigne lors de la cérémonie

À la tribune des commémorations du 11-Septembre à New York, le père d'une des victimes des attaques, témoigne:

"Je me souviens de ce jour terrible, c'était comme si notre monde était devenu diabolique", se rappelle-t-il.

Sa fille était hôtesse de l'air dans un avion d'American Airlines détourné par Al-Qaïda.

11-Septembre: le programme des cérémonies de commémoration

Après une première minute de silence, cinq autres seront observées lors de ces cérémonies de commémoration.

Des hommages musicaux se succéderont également jusqu'à 18h30, heure de Paris (12h30 locales).

>> Retrouvez le programme complet ici

Joe Biden, Barack Obama, Bill et Hillary Clinton sont notamment présents

Le président des États-Unis Joe Biden, qui préside la cérémonie, ainsi que ses prédécesseurs Barack Obama et Bill Clinton sont présents. Hillary Clinton est aussi sur place.

George W. Bush, à la Maison Blanche au moment des attaques terroristes, doit prononcer un discours à 15h45 (heure de Paris), depuis Shanksville, en Pennsylvanie, où un avion s'était écrasé.

Joe Biden, Barack Obama et Hillary Clinton samedi 11 septembre 2021, lors de la cérémonie de commémoration à New York
Joe Biden, Barack Obama et Hillary Clinton samedi 11 septembre 2021, lors de la cérémonie de commémoration à New York © BFMTV

La cérémonie à New York a commencé

20 ans après la chute des tours du World Trade Center, la cérémonie de commémoration a commencé à New York.

Après l'hymne américain, une première minute de silence est observée au mémorial de Manhattan, à 8h46, heure à laquelle le premier avion avait percuté la tour nord.

Florence Parly se remémore "le monde entier, abasourdi", il y a 20 ans

Sur Twitter, la ministre des Armées rappelle qu'"il y a 20 ans, les États-Unis étaient frappés au coeur".

"Notre combat contre le terrorisme continue partout où les organisations terroristes internationales comme Al-Qaïda ou Daech sévissent et assassinent",a également écrit la ministre des Armées.

La reine Elizabeth II rend hommage aux victimes du 11-Septembre

"Mes pensées et prières - et celles de ma famille et du pays tout entier - demeurent auprès des victimes, des survivants et des familles affectées, ainsi qu'auprès des premiers intervenants et des secouristes", a déclaré la reine Elizabeth II ce samedi à l'occasion de la commémoration des vingt ans du 11-Septembre, dans un message adressé au président américain Joe Biden.

La souveraine de 95 ans a également rendu "hommage à la résistance et à la détermination des communautés qui se sont unies pour reconstruire" après ces attaques, les plus meurtrières de l'Histoire avec quelque 3000 morts, dont 67 Britanniques.

L'hymne américain a été joué lors de la relève de la garde au château de Windsor, à une quarantaine de kilomètres de Londres, où Elizabeth II s'était longuement retirée durant la pandémie.

"Nous n'oublierons jamais", écrit Emmanuel Macron

"Nous n'oublierons jamais. Nous combattrons toujours pour la liberté", a écrit Emmanuel Macron ce samedi sur son compte Twitter en référence au 11-Septembre, avec une courte vidéo montrant un drapeau américain sur le perron de l'Élysée.

"J'ai entendu une énorme explosion": 20 ans après, Johwell Saint-Cilien se souvient du 11-Septembre

Il y a 20 ans, Johwell Saint-Cilien était à proximité du World Trade Center lorsque les tours ont été prises pour cible.

"J'étais coursier et mon office était juste en face du secteur du World Trade Center", raconte-t-il ce samedi sur BFMTV.

"Ce matin-là, je suis arrivé un petit peu en retard, je suis descendu du train, comme je le fais chaque matin, et dès que je suis sorti des tours, j'ai entendu une énorme explosion derrière moi. Je me suis retourné, j'ai vu des flammes", se souvient-il, avec une émotion palpable dans la voix.

"Quand on a vu les flammes, on s'est dit que c'était un avion qui était rentré dans la tour, que c'était un accident", ajoute Johwell Saint-Cilien. "Dès que le deuxième avion arrive, on comprend que ce n'est pas un accident."

Le metteur en scène, directeur exécutif à Neegus World, se remémore le "noir total" qui régnait après le choc et "la panique qui a commencé". Les cris, puis le silence. Avec des passants, il s'est ensuite réfugié "dans un sous-sol".

"Chaque année, je suis un petit peu anxieux" à cette période, confie-t-il également sur notre antenne.

Les théories du complot liées au 11-Septembre sont aujourd'hui "le modèle de toutes les autres"

Les attentats perpétrés par des terroristes d'Al-Qaïda le 11 septembre 2001 ont suscité de nombreux théories du complot, maintes fois réfutées.

Vingt ans après cet événement majeur, l'historienne Marie Peltier analyse pour BFMTV.com comment ces schémas de pensée sont toujours d'actualité.

>> Découvrez le document 2001-2011: la traque de Ben Laden, dès maintenant sur RMC - BFM PLAY

Les images marquantes de cette journée où l'Amérique s'est arrêtée

Les attentats du 11-Septembre ont marqué à jamais le monde de par leur ampleur. Vingt ans après, BFMTV vous propose de revivre en images cet événement, désigné par certains historiens comme la date de début du XXIe siècle. 10 photos retraçant une journée où l'Amérique s'est arrêtée.

Un long format à retrouver ici.

Attention, certains de ces clichés peuvent choquer.

20 ans après, l'Amérique rend hommage aux 2977 morts du 11-Septembre

Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré aux commémorations du 11-Septembre, les attentats les plus meurtriers de l'Histoire survenus en 2001 aux États-Unis. Une cérémonie doit avoir lieu ce samedi-après midi à New York, frappée il y a vingt ans par l'effondrement des tours du World Trade Center.

BFMTV