BFMTV

Elections de mi-mandat: la campagne la plus chère de l’histoire des Etats-Unis

L'élection de mi-mandat du 4 novembre pourrait faire basculer le Sénat côté Républicain.

L'élection de mi-mandat du 4 novembre pourrait faire basculer le Sénat côté Républicain. - Luke Sharrett - AFP

Les élections de mi-mandat aux Etats-Unis explosent tous les records, près de 4 milliards de dollars ont été dépensés dans cette campagne.

Près de 4 milliards de dollars dépensés tous partis confondus - l'équivalent de dix fois le montant que le gouvernement américain consacre à combattre Ebola en Afrique de l’Ouest -, voilà ce que coûte la campagne des midterms aux Etats-Unis. Les élections de mi-mandat, qui ont lieu ce mardi 4 novembre, doivent conduire au renouvellement de la Chambre des représentants et d’un tiers du Sénat.

Ce chiffre de 4 milliards avancé par le Center for responsive politics, un organisme indépendant qui étudie le financement de la politique, dépasse celui des dernières élections de 2010 de 400 millions de dollars.

Sur les 4 milliards de dollars de cette année, 3 ont été dépensés pour le financement des campagnes sur le terrain. Le milliard restant est lui employé dans des "super-PAC", des organisations privées qui viennent en aide aux candidats ou tentent au contraire de les gêner. Ce sont, en somme, des comités d'action politique, financés par des donateurs privés.

Suppression de la limite de dons

Ces dons connaissent une hausse suite à une décision de la Cour suprême en 2010, le Citizen United vs Federal Election commission. La plus haute instance de justice américaine a supprimé les limites de dons des entreprises dans les campagnes électorales laissant le champ libre aux milliardaires et lobbys en tout genre.

Outre les donateurs habituels comme la National Rifle Association, lobby des armes à feu, le Center for responsive politics prend pour exemple les frères Koch, milliardaires pétroliers libertariens. A coup de millions de dollars ils ont alimenté les caisses de plusieurs candidats républicains. Les frères opposés à la politique de Barack Obama auraient ainsi dépensé 290 millions de dollars. Autre exemple: Tom Steyer, milliardaire et donateur, a lui décidé de dépenser 74 millions de dollars dans la campagne de candidats favorables à la cause environnementale.

L'influence de ces financements sur le vote des électeurs n'est pas démontrée, mais les dons se sont notamment concentrés dans des Etats clé pour l'élection. C'est le cas de la Caroline du Nord, qui cumule sur son territoire 90 millions de dollars de dépenses de campagne. Près d'un quart de cette somme proviendrait de ce que la presse américaine appelle "dark money". De l'argent obscur issu de groupes de pressions.

Lors de ces élections, Barack Obama pourrait perdre sa majorité au Sénat, les démocrates ne disposent que de cinq sièges d’avance. Les Républicains qui détiennent déjà la majorité à la Chambre des représentants pourraient gagner la deuxième chambre du Parlement. Barack Obama déjà au plus bas en terme de popularité pourrait être contraint de cohabiter avec les Républicains pour la fin de son deuxième mandat.

Carole Blanchard