BFMTV

Donald Trump privé de Twitter par son équipe de campagne

Donald Trump ne tweete plus lui-même

Donald Trump ne tweete plus lui-même - WIN MCNAMEE - GETTY IMAGES NORTH AMERICA - AFP

Après de nombreux dérapages, c'est désormais l'équipe de campagne de Donald Trump qui contrôle son compte Twitter.

Il y a insulté 282 personnes ou institutions, d'après un décompte du New York Times. A quelques heures de l'Election Day, l'équipe de campagne de Donald Trump a décidé de mettre son compte Twitter sous tutelle.

Un dernier tweet samedi

S'en prenant régulièrement à sa rivale mais aussi à des pays comme l'Allemagne, des célébrités comme Neil Young et des médias (CNN, CNBC, AP...), son staff a préféré le mettre hors d'atteinte. Peu avant l'élection, chaque parole compte pour le candidat, qui aurait tweeté son dernier message lui-même samedi dernier, selon The Verge.

Le site d'information a pu identifier le message tweeté par Donald Trump car il a été publié avec une application Android. En février dernier, le candidat avait appelé au boycott d'Apple, rappelle The Verge.

Trump contrôlé pour éviter "le piège" Clinton

Dimanche, le New York Times racontait les dessous de cette mise sous tutelle. S'adressant à sa porte-parole, Donald Trump lui demande de tweeter sur Barack Obama: "Pourquoi fait-il campagne plutôt que de créer des emplois et d'arranger l'Obama care? Retourne au boulot!". Le tweet sera finalement publié mais avec l'ajout : "Pour le peuple américain".

Pour l'équipe de campagne de Donald Trump, il ne s'agit pas que de contrôler les déclarations du candidat. Selon eux, c'est aussi pour "confisquer à Hillary Clinton un de ses armes les plus puissantes", car elle tente de "rentrer dans la tête de Trump" en le poussant à dire des choses qu'il regretterait. "C'est un piège", estiment-ils.

> A venir : les résultats de la présidentielle américaine

M.L.