BFMTV

Débat présidentiel: quand Clinton qualifie Trump de "marionnette" de Poutine

Le troisième et dernier débat télévisé entre Hillary Clinton et Donald Trump a été marqué par un échange houleux sur la Russie, au cours duquel la candidate démocrate a accusé son adversaire d'être la "marionnette" de Vladimir Poutine.

Le débat avait pourtant commencé calmement, et les deux candidats avaient même réussi à évoquer le fond des dossiers. Mais au bout d'une demi-heure d'échanges, Hillary Clinton a lancé les hostilités, en attaquant son rival Donald Trump sur la Russie, et sur ses relations avec Vladimir Poutine. 

L'ancienne secrétaire d'Etat a notamment accusé le magnat de l'immobilier d'être la "marionnette" du président russe Vladimir Poutine dans l'élection présidentielle américaine. 

Espionnage russe

Le président russe "préfère avoir une marionnette en tant que président des Etats-Unis", a ainsi lancé Hillary Clinton en réponse à Donald Trump qui assurait que Vladimir Poutine "n'a aucun respect" pour l'ancienne Première dame, à l'issue d'un échange tendu sur les révélations de Wikileaks, que le camp démocrate considère comme une interférence russe pour favoriser le milliardaire.

Hillary Clinton a en effet accusé le gouvernement russe, et le président Vladimir Poutine en le nommant directement, d'avoir piraté des sites internet américains, avant de livrer les informations recueillies à Wikileaks, afin d'interférer dans la campagne. 

"Je ne connais pas Poutine"

"Il est clair que vous n'admettrez pas que les Russes ont procédé à des cyber-attaques contre les Etats-Unis, et que vous encouragez l'espionnage contre notre peuple", a accusé Hillary Clinton. "C'est une situation sans précédent. Nous n'avons jamais vu un gouvernement étranger tenter d'interférer dans notre élection", a-t-elle ajouté. 

"Je ne connais pas Poutine", s'est défendu Donald Trump. "Je n'ai jamais rencontré Poutine, il n'est pas mon meilleur ami. Mais si les Etats-Unis en venaient à bien s'entendre avec la Russie, ce ne serait pas une mauvaise chose", a-t-il ajouté, estimant que Vladimir Poutine est plus intelligent qu'Hillary Clinton et Barack Obama.

Adrienne Sigel