BFMTV

Coronavirus: Los Angeles va couper l'électricité des organisateurs de fêtes géantes

Le panneau Hollywood. (illustration)

Le panneau Hollywood. (illustration) - David Livingston - Getty Images North America - AFP

Cette mesure entrera en vigueur dès ce vendredi dans la ville californienne, alors que les contaminations chez les jeunes adultes y ont été multipliées par 4 depuis le mois de juin.

Le maire démocrate de Los Angeles, Eric Garcetti, a annoncé qu'à compter du 7 août, la ville couperait l'eau et l'électricité des maisons et des entreprises qui accueillent régulièrement des fêtes et des grands rassemblements, rapporte Courrier International. Il s'agit, selon Forbes, des mesures les plus "agressives" prises aux Etats-Unis pour lutter contre les fêtes géantes. Des instructions auraient déjà été données à la police locale pour mettre en place ces sanctions.

"Ces grandes fêtes sont dangereuses et peuvent coûter la vie aux habitants de Los Angeles", a souligné Eric Garcetti lors d'une conférence de presse tenue mercredi.

Des événements "super-contaminateurs"

Sa décision intervient alors que l'ensemble des Etats-Unis est toujours frappé de plein fouet par l'épidémie de Covid-19 (2000 morts ont été recensés le 6 août, un record depuis fin mai) et voit une augmentation des contaminations drastique chez les jeunes adultes. Le nombre de cas positifs chez les 18-29 ans aurait ainsi été multiplié par 4 à Los Angeles entre les mois de Juin et Juillet, précise le Forbes. Les autorités sanitaires de tout le pays pointent du doigt les fêtes clandestines, considérés responsables de la hausse des contaminations.

"Ces événements et ces individus super-contaminateurs ont un impact disproportionné sur le nombre de vies perdues face au virus", observe le maire de Los Angeles.

Un problème dans tout le pays

Los Angeles n'est pas la seule ville confrontée au problème de l'organisation de fêtes géantes. De tels événements se tiennent dans tous les Etats-Unis, et particulièrement dans les régions riches du pays.

Sur la côte Est, les gouverneurs de plusieurs Etats ont fustigé ces festivités qu'ils estiment responsables de la flambée des cas de Covid-19. Dans les Hamptons, une fête de grande ampleur a attiré l'attention du gouverneur de New York, Andrew Cuomo, qui, dans un post sur Twitter, s'est dit "consterné" par ces "violations odieuses des règles de distanciation sociale".

"Nous ne tolérons pas ces mises en danger de la santé public illégales et inconscientes", a souligné, précisant qu'une enquête allait être ouverte par le Département de la santé.

AirBnb réagit

Selon le maire de Los Angeles, ces fêtes sont généralement organisées dans des maisons vacantes ou des propritétés louées sur des plateformes de location en ligne.

Face à de telles observations, AirBnb a réagi et pris une série de mesures dans différents Etats. La plateforme a ainsi décidé d'interdire à plusieurs jeunes Américains de louer des maisons complètes dans leur région, tandis que dans le New Jersey, AirBnb a annoncé avoir suspendu 35 propriétés pour "comportement irresponsable".

Maëllyss Hedin Journaliste BFMTV