BFMTV

Clinton explique avoir été prise d'un "vertige" pendant la cérémonie du 11-Septembre

Hillary Clinton à New York, le 11 septembre 2016.

Hillary Clinton à New York, le 11 septembre 2016. - Brendan Smialowski - AFP

La candidate démocrate, dont la santé est au coeur des interrogations depuis son léger malaise survenu dimanche en pleine cérémonie du 11-Septembre, a assuré lundi sur CNN avait été victime d'un "vertige" mais ne pas s'être évanouie.

Elle assure aller "beaucoup mieux". Soignée pour une pneumonie, Hillary Clinton, qui a annulé ses meetings pour deux jours, a tenté lundi soir, sur CNN, de rassurer les Américains sur son état physique. Interviewée par téléphone, la candidate démocrate est revenue sur son malaise survenu dimanche en marge de la cérémonie de commémoration des attentats du 11-Septembre, à New York, assurant avoir été prise d'un "vertige", mais ne pas s'être évanouie. 

"Perte d'équilibre"

Hillary Clinton a expliqué avoir "perdu l'équilibre pendant une minute", mais avoir tout de suite commencé à se sentir mieux. Une façon pour l'ex-Première dame de minimiser cet épisode dévastateur pour son image, à moins de deux mois de l'élection présidentielle. 

Dimanche, un amateur était parvenu à capturer l'instant où Hillary Clinton, chancelante, tentait de monter dans sa voiture pour quitter les lieux de la cérémonie, avant de perdre l'équilibre et d'être rattrapée par ses collaborateurs. Deux heures plus tard, elle sortait tout sourire de la résidence de sa fille Chelsea, chez qui elle était allée se reposer.

Dans la journée, le médecin de la candidate, Lisa Bardack, avait annoncé que sa patiente souffrait d'une pneumonie et qu'elle devait observer du repos, précisant également qu'elle avait été victime de déshydratation au cours de la cérémonie.

Barack Obama à la rescousse

Sur CNN, Hillary Clinton, qui n'est plus contagieuse, a dit qu'elle reviendrait faire campagne "d'ici deux jours". Son médecin lui a suggéré vendredi de se reposer cinq jours. Conséquence: les démocrates volent à la rescousse de leur candidate pour assurer l'intérim. 

L'actuel président va en effet participer à une réunion de soutien à son ancienne secrétaire d'Etat, ce mardi, à Philadelphie, au cours de laquelle il devrait appeler les indécis, et notamment les jeunes électeurs, à aller voter pour la candidate démocrate.

Mercredi, c'est Bill Clinton, le mari d'Hillary et ancien président, qui remplacera son épouse lors d'un meeting prévu à Las Vegas. 

Adrienne Sigel, avec AFP