BFMTV

Accusé d'être un démon qui sent le soufre, Obama ironise sur les partisans de Trump 

Barack Obama sent le soufre? La preuve que non

Barack Obama sent le soufre? La preuve que non - Associated Press

Lors d'un meeting en Caroline du Nord ce mardi, Barack Obama a raillé la rhétorique des supporteurs de Donald Trump qui diabolisent parfois littéralement le camp adverse. Jusqu'à dire qu'ils sentent le soufre.

A moins d'un mois de l'élection américaine, la campagne présidentielle bat son plein et Barack Obama soutient ardemment Hillary Clinton. Alors le président américain n'hésite pas à distribuer les coups et à attaquer Donald Trump et ses partisans.

Après avoir critiqué avec virulence le candidat républicain à la Maison Blanche, le chef de l'Etat s'en est pris à la diabolisation dont usent et abusent les soutiens du milliardaire. "Et quand je parle de diabolisation, c'est littéralement", a-t-il expliqué.

"J'ai lu l'autre jour qu'un mec à la radio qui reçoit Trump fréquemment dans son émission dit qu'Hillary et moi sommes des démons. Il dit aussi que nous sentons le soufre. C'est dingue non?", a-t-il raconté.

Puis il a pris une petite pause pour humer sa peau qui visiblement ne sentait pas l'odeur attribuée au diable selon les croyances. Un geste qui a déclenché l'hilarité de son assistance. "La démocratie ne peut pas fonctionner quand tu dis des trucs pareils", a-t-il assuré. 

Marie-Caroline Meijer