BFMTV

Etats-Unis: un journaliste agressé par un garde du corps de Donald Trump

Lors d'un meeting de Donald Trump, un photographe du magazine Time a été violemment interpellé par un agent des services secrets chargé de la sécurité du candidat républicain.

Lors des meetings de Donald Trump, il ne vaut mieux pas contraster avec la dévotion dont font preuve ses supporters. Christopher Morris, photographe pour le magazine Time, l'a appris à ses dépens.

Lundi, Donald Trump avait rassemblé ses électeurs dans la ville de Radford, dans l'État de Virginie, pour un meeting important à la veille du "Super Tuesday". Son discours a pourtant été interrompu à plusieurs reprises par des manifestants antiracistes. Christopher Morris a donc voulu sortir de la zone réservée aux journalistes afin de photographier les militants, comme il l'a expliqué par la suite à CNN.

Le journaliste a alors été stoppé par un garde du corps de Donald Trump, un agent des services secrets chargé de la protection des personnalités. L'homme a agrippé Christopher Morris à la gorge, comme pour l'étrangler, avant de le plaquer violemment au sol. Une vidéo en plan large montre cette agression.

Le photographe, qui semble s'être relevé sans dommage, a ensuite été expulsé de la salle où se déroulait le meeting. Selon l'un de leurs porte-parole à CNN, les services secrets ont "pris connaissance d'un incident impliquant un employé", et vont mener une enquête pour déterminer les circonstances de cette agression.

Hélène Millard