BFMTV

Etats-Unis: un enfant de 2 ans meurt écrasé par un meuble Ikea

Un magasin Ikea, en Suède. (photo d'illustration)

Un magasin Ikea, en Suède. (photo d'illustration) - Jonathan Nackstrand - AFP

Un petit garçon de deux ans est mort écrasé sous une commode du géant suédois, en mai dernier, en Californie. Il s'agit du huitième décès du type.

C'est le huitième enfant mort dans ces circonstances. Jozef Dudek, un petit-garçon de deux ans, est mort en août en Californie, après avoir été écrasé par une commode de la gamme Malm, de chez Ikea, rapporte le site New York Daily News, selon qui il s'agit du huitième cas de ce genre. L'enfant faisait la sieste seul dans une pièce, lorsque la commode trois tiroirs, instable, lui est tombée dessus. Son père l'a retrouvé écrasé sous le meuble, a raconté l'avocat de la famille, Alan M. Feldman

Meuble max fixé?

Ce n'est pas la première fois que la gamme Malm est visée dans ce type de drame. En juin 2016, Ikea avait rappelé ce modèle, ainsi que d'autres modèles de commodes, en raison d'un risque potentiel de basculement. La marque avait alors conseillé à ses clients concernés de fixer le meuble au mur, ou de le renvoyer pour être remboursés. "Malheureusement, 29 millions de ces meubles ont été vendus, et ce rappel s'est avéré inefficace pour alerter les consommateurs à propos de ce problème de commode défectueuse", poursuit Alan M. Feldman.

"Nos pensées vont vers la famille affectée, et nous adressons nos plus sincères condoléances pendant cette période difficile", a écrit Ikea dans un communiqué, précisant toutefois que les premiers éléments de l'enquête ont démontré que le meuble n'ait pas été bien fixé au mur.

L'avocat des parents de Jozef Dudek s'est déjà occupé de trois cas similaires de jeunes enfants s'étant fait écraser par des basculements de commodes. Les trois familles avaient obtenu un dédommagement de 50 millions de dollars (environ 42 millions d'euros) à se répartir entre elles. 

A.S.